Archives de l'agenda

Sud-Est
Rencontre avec les élèves du Lycée Maurice GENEVOIX à Marignage

Le 6 avril 2018, je serai présente à Marignage pour échanger avec les élèves du Lycée Maurice Genevoix et leur présenter mes activités au Parlement européen particulièrement sur les questions migratoires.

Vendredi, 6 Avril, 2018 (Journée)
Sud-Est
Salon-de-Provence - Ciné-débat du film Prix LUX 2017 "Sang Sami"

Je serai présente à la projection de "Sang Sami" suivi d'un débat auquel je prendrai part le 5 avril 2018 à Salon-de-Provence.

Pour plus d'infos : http://www.europarl.europa.eu/france/fr/bureau-de-marseille/05042018-salon

 

****

Jeudi 5 avril 2018 - Salon-de-Provence - Ciné-débat du film Prix LUX 2017 "Sang Sami"

Le mercredi 5 avril 2018, le Bureau d'information du Parlement européen à Marseille s'associe au Festival des Rencontres cinématographiques de Salon-de-Provence, et vous convie à la projection du film "Sang Sami", à 19 heures.

La projection de ce film sera suivie d'un débat avec la députée européenne Marie-Christine VERGIAT, Groupe confédéral de la Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique.

Lieu: Cinéma Les Arcades - Place Gambetta - 13300 Salon-de-Provence

Date: 5 avril à 19h00

Plus d'informations au Bureau d'information du Parlement européen à Marseille: 04 96 11 52 91 - epmarseille@ep.europa.eu
 

LE PRIX LUX

Dix films, 28 pays, un seul prix. Chaque année, le Parlement européen décerne le Prix LUX au meilleur du cinéma européen.

Le Prix LUX du Parlement européen aide à promouvoir le cinéma européen, rendre les films accessibles à un public plus large et encourager le débat sur les valeurs et les questions sociales à travers l’Europe. Pour cela, le Parlement européen finance le sous-titrage des trois films finalistes dans les 24 langues de l'Union européenne. Le film lauréat bénéficie également d'un financement du Parlement européen en vue d'adapter la version originale pour les personnes malentendantes et malvoyantes et de promouvoir ces copies.

SÉLECTION 2017

Les dix films finalistes pour l’année 2017 ont été révélés lors du festival international du film de Karlovy Vary, en République tchèque, le 2juillet dernier. Helga Trüpel, vice-Présidente de la commission parlementaire de la culture et de l’éducation, Doris Pack, coordinatrice du Prix LUX, Martina Dlabajová, députée libérale tchèque, et Bogdan Wenta, député démocrate-chrétien polonais ont présenté la liste des films en compétition cette année.

Le comité de sélection du Prix LUX a retenu des productions qui présentent une grande diversité, tant aux niveaux des genres et des approches artistiques que des messages et des émotions qu'elles véhiculent.

La sélection officielle :

    A Ciambra de Jonas Carpignano (Italie, Brésil, États-Unis, France, Allemagne, Suède)
    120 battements par minute de Robin Campillo (France)
    Glory de Kristina Grozeva et Petar Valchanov (Bulgarie, Grèce)
    Heartstone de Guðmundur Arnar Guðmundsson (Islande, Danemark)
    King of the Belgians de Peter Brosens et Jessica Woodworth (Belgique, Pays-Bas, Bulgarie)
    Sámi Blood d’Amanda Kernell (Suède, Danemark, Norvège)
    Été 93 de Carla Simón (Espagne)
    The last family de Jan P. Matuszyński (Pologne)
    L’Autre côté de l’espoir d’Aki Kaurismäki (Finlande, Allemagne)
    Western de Valeska Grisebach (Allemagne, Bulgarie, Autriche)

LE LAURÉAT DE L'ÉDITION PRIX LUX 2017

"Sámi Blood", une coproduction suédo-dano-norvégienne, a remporté le 11e Prix LUX du cinéma, a annoncé le Président du Parlement européen, Antonio Tajani, mardi 14 novembre 2017 à Strasbourg.

Le Président Tajani a félicité les trois finalistes, dont l'équipe de tournage lauréate, et a déclaré : "Le Prix Lux est à l'avant-garde de la promotion du cinéma ‘made in Europe’, de notre industrie créative et de notre diversité culturelle et linguistique".

 

Jeudi, 5 Avril, 2018 - 19:00
Europe
Congrès Uniopss au sujet des inégalités - « Libertés… Inégalités… Fraternité ? Les associations de solidarité s’engagent ! » - Tours

Je serai présente au 33ème Congrès UNIOPSS qui se tiendra à Tours les 4 et 5 avril 2018 sur le thème principal des inégalités pour un temps fort de mobilisation et d’interpellation des pouvoirs publics.

« Libertés… Inégalités… Fraternité ? Les associations de solidarité s’engagent ! » : la thématique choisie sera l’occasion de porter des choix de société ambitieux, de nommer des priorités sociales et de mettre en avant le rôle et l’apport spécifiques des associations de santé et de solidarité, acteurs innovants de développement économique et social pour tous.

Retrouvez ma contribution en amont de cet évènement dans le magazine Union Sociale ci-dessous et en cliquant sur l'image ci-dessous.

 

"La thématique du prochain Congrès de l’Uniopss est tout à fait centrale.
Le sujet des inégalités se pose de manière de plus en plus accrue, tant à
l’échelle nationale qu’européenne. Les inégalités, tant à l’intérieur qu’entre les
États membres de l’Union, n’ont jamais été aussi fortes. À titre d’exemple,
la pauvreté des enfants au Danemark est de 13 %, tandis qu’elle atteint
50 % en Roumanie et en Bulgarie. Cette question est bien évidemment
au coeur des discussions européennes puisque le 17 novembre dernier, le
Parlement, la Commission et le Conseil, se sont prononcés en faveur d’un
socle européen des droits sociaux, en édictant plusieurs principes devant
guider cet objectif. Mais leur mise en oeuvre, qui dépend largement des États
membres au sein du Conseil, reste très incertaine. Ce constat met de plus
en plus à distance les attentes des citoyens européens et les réalisations
concrètes de l’Union, alors que nous n’avons jamais eu autant besoin
d’Europe, notamment sociale, pour relever collectivement les grands défis de
notre temps. Il est plus que jamais nécessaire que les associations, les élus
et les acteurs locaux débattent de toutes ces questions, pour comprendre
leurs enjeux et tenter ensemble de sortir de l’impasse".
Mercredi, 4 Avril, 2018 - 09:00
Autres
Conférence-débat : "Migrants : quelle politique de gauche ?" - Nantes

Je serai présente à Saint-Herblain à côté de Nantes le 28 mars 2018 pour participer à la conférence-débat organisée sur le thème "Migrants : quelle politique de gauche ?".

La réunion débutera à 19h par 3 ateliers et la conférence commencera à 20h30.

Le programme est accessible ici.

 

Mercredi, 28 Mars, 2018 - 19:00
Europe
Rencontre sur le thème "Quelle hospitalité pour les réfugiés en Europe quand les valeurs humaines interpellent le droit ?" - Strasbourg

Je serai présente à Strasbourg samedi 17 mars lors d'une rencontre franco-allemande organisée par l'association "La Vie Nouvelle, personnalistes et citoyéns" sur le sujet "Quelle hospitalité pour les réfugiés en Europe quand les valeurs humaines interpellent le droit ?". J'interviendrai notamment pour présenter l'actualité et les enjeux actuels de la politique européenne en matière d’immigration.

Cette rencontre aura lieu à Maison inter-universitaire des Sciences de l’Homme de Strasbourg à 13h45.

Pour plus d'informations, cliquez ici.

Retrouver mon intervention en vidéo en deux parties ici (première partie) et ici (seconde partie).

Samedi, 17 Mars, 2018 - 13:45
Autres
Tribunal Permanent des Peuples sur la Turquie et les Kurdes - Paris

Je serai présente au Tribunal Permanent des Peuples qui a lieu les 15 et 16 mars 2018 pour une session sur la Turquie et les Kurdes à la Bourse du Travail à Paris.

Retrouvez le programme de cet évènement ci-dessous et pour plus d'informations c'est ici.

 

15 MARS

09.00- 09.30 : Accueil des participants

09.30 – 10.45 : Session préliminaire

    09.30 – 09.45 : Présentation des membres de la Cour
    09.45 – 10.00 : Vérification de l’assignation de la République turque
    10.00 – 10.50 : Déclarations préliminaires de l’accusation

10.50 – 13.10 : Session 1 – Contextualisation: le droit à l’autodétermination

    10.50 – 11.10 : Principes
    11.10 – 11.30 : Histoire
    11.30 – 11.50 : Droits politiques
    11.50 – 12.10 : Disposition des ressources / Droits économiques
    12.10 – 12.30 : Droits culturels – Droits des femmes

12.30 – 13.50 : Déjeuner

13.50 – 16.00 : Session 2 – Crimes de guerre

    13.50 – 14.10 : Introduction de la session
    14.10 – 14.20 : Cadre légal
    14.30 – 14.40 : Présentation générale
    14.40 – 15.20 : Événements de Cizre
    15.20 – 16.00 : Événements de Nusaybin

16.00 – 16.20 : Pause-café

16.20 – 18.00 : Session 2 (suite)

    16.20 – 17.20 : Événements de Sur
    17.20 – 18.00 : Événements de Sirnak

————————————————————————————–

16 MARS

09.00 – 09.30 : Accueil des participants

09.30 – 11.00 : Session 2 (suite)

    09.30 – 10.00 : Roboski
    10.00 – 10.20 : Violences contre les femmes

10.20 – 10.40 : Pause-café

10.40 – 12.20 : Session 3 – Terrorisme d’Etat

    10.40 – 11.00 : Introduction de la session
    11.00 – 11.20 : Les escadrons de la mort
    11.20 – 11.40 : Les escadrons de la mort : l’assassinat de Musa Anter
    11.40 – 12.00 : Attentats à la bombe: attentats contre le journal Ozgur Gundem et contre le parti DEP
    12.00 – 12.20 : Actions sous fausse bannière: Déclarations d’anciens membres des forces de sécurité

12.20 – 13.30 : Déjeuner

13.30 – 16.30 : Session 3 (suite)

    13.30 – 13.50 : Actions sous fausse bannière: Semdinli
    13.50 – 14.10 : Actions sous fausse bannière: Guclu Konak, les gardiens de    village
    14.10 – 14.50 : Assassinats politiques en France
    14.50 – 15.30 : Assassinats ciblés – Affaire de Paris
    15.30 – 15.50 : Assassinats ciblés – tentatives en Allemagne et en Belgique
    15.50 – 16.10 : Enlèvement d’Abdullah Ocalan
    16.10 – 16.30 : Soutien à des organisations terroristes dans la région

16.30 – 16.50 : Pause-café

16.50 – 17.10 : Observations finales de la partie poursuivante

17.10 – 17.30 : Défense ou présentation du cadre légal turc

Jeudi, 15 Mars, 2018 (Journée) - Vendredi, 16 Mars, 2018 (Journée)
Europe
Session plénière à Strasbourg

Je serai présente à la session plénière de mars à Strasbourg

Lundi, 12 Mars, 2018 (Journée) - Jeudi, 15 Mars, 2018 (Journée)
Sud-Est
Projection-débat du film "La Belle et la Meute" - Manosque

Je serai à Manosque au cinéma le Lido le 8 mars 2018 pour intervenir lors suite à la projection du film "La belle et la meute" sur les droits des femmes en Tunisie pour un débat dans le cadre du Festival Amnesty International "Au cinéma pour les Droits humains".

Plus d'informations ici

*****

Le jeudi 8 mars 2018, le Bureau d’information du Parlement européen à Marseille s’associe au Festival Au Cinéma Pour les Droits Humains, organisé par Amnesty International en PACA, Corse et Languedoc, et vous invite à la projection du film « La Belle et la meute » à 18h15.

La projection de ce film sera suivie d’un débat avec la députée européenne Marie-Christine VERGIAT, Groupe confédéral de la Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique, notamment membre de la sous-commission Droits de l’Homme.

 
Lieu : Cinéma Le Lido, 2 avenue Saint-Lazare, 04100 Manosque

Date : 8 mars 2018 à 18h15

Plein tarif : 7,40 €

Tarif réduit : 5 €

Jeudi, 8 Mars, 2018 - 18:30
Europe
Conférence sur l'ESS au Comité économique et social européen (CESE)

J'étais au Comité économique et social européen (CESE) à Bruxelles pour introduire la conférence organisée par l'Association Internationale de la Mutualité (AIM) sur le thème de "l'accès de l'économie sociale et solidaire au marché intérieur". L'occasion pour moi d'intervenir sur les enjeux de la reconnaissance de l'ESS au niveau européen et de souligner les problématiques liées aux différences de concepts entre les Etats membres de l'UE lorsqu'il s'agit de définir les entreprises de l'économie sociale et solidaire.

Le programme de l'évènement est disponible ici.

J'en profite pour partager avec vous mon intervention sur ce sujet au CESE à l'occasion des 60 ans du Traité de Rome en mars 2017.

Jeudi, 8 Mars, 2018 - 09:30
Sud-Est
Rencontre à Tain L'Hermitage pour parler migrations + Repas de la section du PCF de Portes-lès-Valence

Le 3 mars, je serai tout d'abord l'après-midi à Tain L'Hermitage pour une discussion où je resituerai les migrations dans le monde, en Europe et en France. Je serai ensuite le soir au repas de la section du PCF de Portes-lès-Valence.

Samedi, 3 Mars, 2018 - 14:00 - 22:00
Autres
Grande-Synthe - Convention Nationale sur l'Accueil et les Migrations

Je serai présente le 2 mars à Grande-Synthe pour la Convention Nationale sur l'Accueil et les Migrations.

****

Dans un contexte de sécurisation et de fermeture des frontières européennes, la réponse partielle et
fragile des États face à l’accueil des migrant.e.s et réfugié.e.s en France et en Europe reste une problématique
récurrente pour les élu.e.s et les acteurs de la société civile.

A la libre circulation des «uns», nous entreprenons de murer, de clore, de sécuriser et d’empêcher la
libre circulation des «autres» définis comme étant une «nouvelle menace» sur notre société.

L’approche répressive des politiques migratoires nationales et européennes nécessite d’être déconstruite
et repensée collectivement afin que la politique d’accueil, de protection et d’intégration des
populations migrantes et réfugiées devienne une priorité politique et sociétale.

Suite aux multiples rencontres et échanges avec les élu.e.s et les acteurs de la société civile, force
est de constater que la question de l’accueil s’impose dans le débat public et dans nos réalités locales.

La coopération entre les différents acteurs est un apprentissage quotidien qui nécessite une
compréhension des rôles de chacun et une convergence des luttes et des pratiques.

Dans ce contexte, la mairie de Grande Synthe recevra la convention nationale sur l’accueil et les
migrations qui aura lieu les 1er et 2 Mars 2018.

Elle réunira les élu.e.s, les acteurs de la société civile, les acteurs institutionnels, les chercheurs et
les personnes migrant.e.s et réfugié.e.s autour des enjeux liés à l’accueil en France et en Europe.

Vendredi, 2 Mars, 2018 (Journée)
Europe
Politique migratoire de l’UE et aide au développement en Afrique: dans quelle mesure peuvent-elles converger?

Je serai présente à la soirée de discussion organisée par PubAffairs à propos de la convergence entre la politique migratoire et l’aide au développement en Afrique avec M. Stefano Signore, Chef d’Unité, Migration, Emploi, Commission européenne, M. Charles Geoerens, Député européen, Commission du développement et M. Arnaud Zacharie, Secrétaire général du CNCD-11.11.11.

Pour plus d'informations ici

À propos du débat

L’Union européenne a souvent dû se pencher sur la question de la cohérence des objectifs des politiques migratoire et de l’aide au développement. Néanmoins, suite à une forte pression migratoire ces dernières années, dont la pauvreté, l’instabilité, les conflits, et les dérèglements climatiques sont la cause, l’UE est en train de réviser ses politiques pour mieux répondre à cette situation de crise prolongée qui domine le débat politique interne. Elle s’est ainsi dernièrement dotée de plusieurs instruments, comme l’approche globale de la question des migrations et de la mobilité dans l’Union, l’agenda européen en matière de migration et le fonds européen pour le développement durable qui visent à combiner la protection des droits fondamentaux et l’aide aux migrants avec le soutien à long terme du développement économique de leurs pays d’origine.

La dynamique migratoire est un phénomène inéluctablement appelé à durer dans un monde de plus en plus interconnecté et les perspectives démographiques constituent un enjeu fondamental pour le futur des équilibres sociaux et économiques européens et mondiaux. Partant de ce constat, les institutions européennes ont en plusieurs occasions affirmé que les actions dans le domaine des migrations et du développement doivent être approfondies, affinées et/ou coordonnées. Toutefois, plusieurs organisations non gouvernementales ont souligné la prédominance des objectifs de la politique migratoire sur les objectifs d’aide au développement. Selon elles, le contrôle des frontières et la sécurité prévalent souvent sur les objectifs de développement durable. Plus spécifiquement, le cadre de partenariat pour les migrations inscrit dans l’agenda européen en matière de migration instaure une conditionnalité de l’aide de l’UE qui vise à promouvoir la migration légale ainsi que le retour des migrants.

Lors de la révision du Consensus européen sur le Développement,  déclaration conjointe du Conseil, du Parlement et de la Commission, la question migratoire a pris une importance telle que certains observateurs craignent que la politique de développement de l’UE puisse avoir changé d’orientation à long terme.

Politique migratoire de l’UE et aide au développement en Afrique: dans quelle mesure peuvent-elles converger?

Ce évènement est régis par la règle de Chatham House. Les participants sont libres d’utiliser les informations reçues, mais ni l’identité ni l’affiliation des participants ne peuvent être révélées. Pour cette raison, sauf autorisation expresse de PubAffairs Bruxelles, le tournage et/ou l’enregistrement des débats est strictement interdit.

L’événement commencera avec une réception à 19.00h heures, suivie par un débat à 19h.30. Nous espérons d’avoir le plaisir de vous voir le 28 fevrier à 19.00 heures dans les locaux de The Office, rue d’Arlon, 80, Bruxelles.*

Mercredi, 28 Février, 2018 - 19:00 - 19:30
Europe
Mini session plénière à Bruxelles

Plus d'informations sur la mini session plénière de février à Bruxelles ici

Mercredi, 28 Février, 2018 (Journée) - Jeudi, 1 Mars, 2018 (Journée)
Autres
TN-EU Blacklists : Conférence Débat à Tunis avec ROSA LUXEMBURG STIFTUNG

Le 7 février 2018, le Parlement Européen votait une résolution pour objecter la décision de la Commission Européenne d'inclure la Tunisie sur "la liste des pays tiers à haut risque en matière de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme".

Marie-Christine VERGIAT, au nom du groupe Gauche Unitaire Européenne/Gauche Verte Nordique (GUE/NGL), au Parlement Européen a introduit une résolution afin d’objecter l’acte délégué de la Commission Européenne, suite à laquelle le Parlement Européen, a voté à 357 voix en faveur du retrait de la Tunisie de la liste noire, malheureusement la majorité absolue de 367 voix n’a pas été atteinte pour que la Tunisie soit retirée de cette liste.

Deux mois auparavant, le Conseil Européen, a pris une décision similaire d'inclure la Tunisie sur "la liste des pays et territoires non coopératifs à des fins fiscales" pour la retirer partiellement le 23 Janvier 2018 (classée désormais sur une liste « Grise ») après avoir pris des engagements du côté tunisien pour changer le régime fiscal.

Nous souhaitons lors de cette conférence, revenir sur cette affaire, comprendre les enjeux politiques au sein des institutions européennes, les motivations de ces décisions, leurs implications économiques sur la Tunisie, et leurs conséquences sur les relations Tunisie/EU, alors même que l’UE et la Tunisie s’apprêtent à un deuxième round de négociation du traité de libre-échange complet et approfondi (ALECA).

Nous serons ravis de vous reçevoir parmi nous pour débattre de ces questions avec la Députée Européenne Madame Marie-Christine VERGIAT, le mardi 27 Février, à partir de 18h à DAR ROSA.

23 Rue Jughurtha , Mutuelleville Tunis

https://www.facebook.com/events/1763106317044437/

Mardi, 27 Février, 2018 - 18:00
Autres
Conférence de presse à la fondation Rosa Luxemburg Stiftung – North Africa

J'étais présente le mardi 27 février au matin à la fondation Rosa Luxemburg Stiftung – North Africa pour parler de l'inscription de la Tunisie sur la liste des pays à risque pour le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme.

Retrouvez l'article ci-dessous qui résume bien mon intervention : https://www.leconomistemaghrebin.com/2018/02/27/marie-christine-vergiat/

******

La fondation Rosa Luxemburg Stiftung – North Africa a reçu l’euro-députée Marie-Christine VERGIAT, aujourd’hui, 27 février, pour une conférence de presse qui porte sur le blacklisting de la Tunisie, les relations tuniso-européennes et l’Aleca. 

L’euro-députée a rappelé que la Tunisie, après avoir été incluse dans la liste des paradis fiscaux, se trouve sur une nouvelle liste noire de la Commision européenne, relative aux pays tiers susceptibles d’être fortement exposés au blanchiment de capitaux et au financement du terrorisme.

“Je suis membre de la Délégation Maghreb et il se trouve que lorsque le Conseil a pris cette décision,  j’étais en réunion avec des députés de l’ARP. Nous avons vu la réaction incrédule des députés tunisiens et nous l’avons comprise”, dit-elle.

En ce qui concerne la liste des pays exposés au blanchiment des capitaux, la députée soutient que la Tunisie ne devrait  en aucun cas faire partie de cette liste du blanchiment de capitaux et du financement du terrorisme  dans laquelle figurent des pays comme la Syrie, l’Irak, l’Afghanistan, le Yémen et d’autres pays. ” La Tunisie n’a rien à faire dans cette galère”, déclare-t-elle.

La décision a été prise sur la base d’une  première évaluation qui date de novembre 2016 sur la base des critères du GAFI or il existe des pays qui n’ont pas été évalués depuis des années.

Pour Marie-Christine VERGIAT, le dernier rapport montre que la Tunisie s’est améliorée malgré des défaillances. “Je ne comprends pas pourquoi on sanctionne la Tunisie à un moment où elle fait  preuve de bonne volonté. Je suis sûre que si on fait l’évaluation des pays qui figurent sur cette liste, ils ne répondront pas aux critères du GAFI”, affirme-t-elle.  Et de considérer que la Libye doit figurer sur cette liste.

“La motion de rejet de la décision de la Commission européenne soumise au Parlement, mise au vote, n’a pas recueilli la majorité suffisante pour pouvoir la bloquer malgré la présence de 357 députés européens qui ont voté en faveur du rejet. Au Parlement européen le règlement interne impose une majorité absolue des membres et il nous a manqué 19 voix pour obtenir les résultats escomptés”, regrette-t-elle.

S’agissant de l’ALECA, Marie-Christine VERGIAT a affirmé que depuis des années, l’Union européenne cherche à discuter des accords de libre-change avec ses partenaires et ce projet était déjà sur les rails avant la révolution. “Maintenant l’accord traîne pour des raisons relatives aux deux rives de la Méditerranée et surtout parce que l’Ue considère que la Tunisie ne va pas assez vite dans ses réformes structurelles”, dit-elle.

“S’il y a des pays qui financent le terrorisme, ce sont notamment les pays du Golfe et ils ne figurent pas sur la liste, c’est-à-dire qu’il existe des pays intouchables”, analyse-t-elle. Et de continuer : “J’appartiens à un pays européen qui va devenir le deuxième marchand d’armes du monde devant la Russie après les États-Unis. Pour  Marie-Christine VERGIAT, il faut fournir encore de l’aide à  la Tunisie. A ce propos, elle considère “qu’on a tort de ne pas l’aider suffisamment”. Au lieu d’imposer des réformes structurelles à la Tunisie, il faudrait accorder davantage d’attention à ses  problèmes sociaux”, étaye-t-elle son propos.  

“La question sociale en Tunisie est un chaudron qui risque d’exploser à tout moment. On a tendance à oublier que la révolution tunisienne est née sous la pression sociale et non pas sur la question des libertés et des droits de l’homme,” conclut-t-elle.

Mardi, 27 Février, 2018 - 10:00 - 11:00
Autres
En direct sur RTCI, la radio tunisienne
Pendant ma visite à Tunis, je suis en direct sur la chaîne RTCI à 8h 
Pour m'écouter c'est ici : http://www.rtci.tn/#
Mardi, 27 Février, 2018 - 08:00
Autres
Visite en Tunisie

Je serai présente à Tunis sur invitation de la Fondation Rosa Luxemburg les 26 et 27 février 2018 pour parler notamment de l'inscription de la Tunisie sur la liste des pays à haut risque en matière de financement du terrorisme et du blanchiment de l'argent. Cette visite sera l'occasion pour moi de rencontrer les acteurs de la société civile et les parlementaires tunisiens.

Lundi, 26 Février, 2018 (Journée) - Mardi, 27 Février, 2018 (Journée)
Sud-Est
Toulon - Conférence-débat "La politique migratoire de l'Union européenne à l'aune de la protection des droits fondamentaux"

Retrouvez moi à la Faculté de Droit de Toulon le 23 février 2018 où je suis invitée à intervenir lors de la conférence débat organisée par l’AJ Amnesty International Toulon sur le thème de la politique migratoire de l'Union Européenne à l'aune de la protection des droits fondamentaux.

Pour plus d'informations : http://www.europarl.europa.eu/france/fr/bureau-de-marseille/23022018-toulon

*****

Vendredi 23 février 2018 - Toulon - Conférence-débat "La politique migratoire de l'Union européenne à l'aune de la protection des droits fondamentaux"

L'Union européenne est confrontée à un défi majeur. Jour après jour, la question migratoire continue d'être au centre de l'actualité. Quelle est la politique migratoire de l'Union européenne ?  Comment respecter les droits fondamentaux et assurer la protection des droits humains ?Autant de questions et bien d'autres que vous pourrez poser à :

- Marie-Christine VERGIAT, Députée européenne, Groupe confédéral de la Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique;

- Valérie GOMEZ-BASSAC, Maître de conférences à la Faculté de droit de Toulon et Députée à l'Assemblée Nationale, La République En Marche!, membre de la commission aux affaires européennes ;

- Nathalie RUBIO, Professeure à la Faculté de droit d'Aix-Marseille Université et Directrice du CERIC;

- Sophie PEREZ, Maître de conférences - Habilitée à Diriger des Recherches (HDR) - en droit public et Directrice adjointe du CERC à l’Université de Toulon;

- Basel AL KHAWAJA, Responsable Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA) des populations déracinées pour Amnesty International.

La conférence sera animée par Caterina SEVERINO, Maître de conférences - HDR - membre du CDPC à l’Université de Toulon, et Directrice du Master 2 "Migrations et droit des étrangers".
 

Programme de la matinée:

- 9h00: Accueil et enregistrement du public

- 10h45: Pause-café dans le hall de la Faculté

- 12h30: Fin des échanges

Date: 23 février 2018

Adresse: Faculté de droit de Toulon, Amphithéâtre Ortolan - 35 avenue Alphonse Daudet - 83000 TOULON

La salle est accessible pour les personnes à mobilité réduite.

Transports: Bus 1, 11, 191, U

 

Débat citoyen ouvert à tous - Entrée libre/gratuite sur inscription

Plus d'informations au 04 96 11 52 91

Ce débat est organisé en partenariat entre le Bureau d'information du Parlement européen à Marseille, qui couvre toute la circonscription du Sud-Est (ancienne région Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d'Azur et Corse), le Centre de Droit et de Politique Comparée (CDPC) Jean-Claude Escarras, l'Université de Toulon et sa Faculté de droit, sur une initiative de l'Antenne Jeunes d'Amnesty International à Toulon.

Vendredi, 23 Février, 2018 - 09:30 - 12:30
Autres
Conférence sur les sites historiques de Sur et Hasankeyf (Turquie)

J'ai modéré la conférence organisée avec le bureau de représentation du HDP en Europe sur la situation en Turquie des sites historiques de Sur, inscrit au Patrimoine mondial de l'Unesco, et de Hasankeyf, site historique millénaire actuellement en danger de disparition.

Le régime d'Erdogan applique une politique d'aménagement du territoire visant à affaiblir et effacer l'histoire et les revendications du peuple kurde.

 

Mercredi, 21 Février, 2018 - 17:00
Europe
Conférence FIJ Palestine : La FIJ appelle à mettre fin aux attaques contre les journalistes palestiniens

J'ai modéré la conférence organisée au Parlement européen par la Fédération Internationale des Journalistes (FIJ) le 19 février 2018 pour discuter des attaques ciblées contre les journalistes palestiniens.

Pour plus d'infos ici

La FIJ exhorte le Parlement européen à aider à mettre fin aux attaques contre les journalistes palestiniens

La Fédération internationale des journalistes (FIJ) demandera au Parlement européen d'agir pour aider à mettre fin aux attaques contre les journalistes palestiniens et à leur emprisonnement lors d'une réunion à Bruxelles lundi prochain 19 février.

Les représentants de la FIJ, de son affilié le Syndicat des journalistes palestiniens (PJS) et de la Fédération des journalistes arabes (FAJ) se joindront aux diplomates et aux membres du Parlement européen pour demander une action après qu'un nouveau rapport du PJS ait montré une augmentation considérable du nombre de violations des droits des journalistes l'année dernière.

Dans son rapport, le PJS dénonce 909 violations des médias en 2017, soit une augmentation de 33% par rapport à 2016. En outre, 8 bureaux de trois sociétés de médias et deux stations de radio ont été contraints de fermer par des ordres militaires. 29 journalistes restent dans les prisons israéliennes, dont cinq attendent d'être condamnés et six en détention administrative. Facebook a fermé 158 comptes palestiniens à la demande israélienne.

Au cours de la réunion, le PJS présentera des conclusions supplémentaires de leur surveillance des attaques par les forces israéliennes contre les journalistes palestiniens et des violations de leur droit de faire rapport.

La réunion sera présidée par le député européen Neoklis Sylikitotis, qui est également président de la délégation pour les relations avec la Palestine au sein du Parlement européen.

Les intervenants seront le président de la PJS, Nasser Abu Bakar, journaliste et membre du Conseil PJS, anciennement en détention administrative, Omar Nazzal, Younes M'Jahed, vice-président de la FIJ, Marie-Christine Vergiat, députée européenne et Jeremy Dear, secrétaire général adjoint de la FIJ entre autres.

Lundi, 19 Février, 2018 - 15:00 - 17:00
Autres
Ciné-débat autour du film ATELIER DE CONVERSATION de Bernhard Braunstein

Retrouvez moi ce dimanche au cinéma à Paris pour la projection du film ATELIER DE CONVERSATION de Bernhard Braunstein suivie d'un débat auquel je prendrai part avec Firat Baran, protagoniste du film et militant de la cause kurde !

Dimanche, 18 Février, 2018 - 17:00 - 20:00
Europe
Mission en Hongrie

Je me suis rendue les 15 et 16 février 2018 en Hongrie pour faire le point avec différents acteurs politiques (le Parti des travailleurs hongrois, en photo) et associatifs pour suivre le contexte de électoral et la campagne qui a lieu en ce moment à la veille des  élections législatives fixées au 8 avril.

Jeudi, 15 Février, 2018 (Journée) - Vendredi, 16 Février, 2018 (Journée)
Europe
Mission LIBE en Bulgarie sur les opérations de Frontex à la frontière avec la Turquie

Du 12 au 14 février 2018, je préside la mission organisée par la commission LIBE en Bulgarie et qui est axée sur les questions migratoires et sur la frontière Sud du pays.

L'objectif de la mission est de donner aux membres de la commission LIBE l'occasion d'obtenir des informations de première main sur les opérations en cours de Frontex à la frontière terrestre bulgare avec la Turquie. Frontex soutient la Bulgarie dans les contrôles aux frontières et la collecte de renseignements aux points de passage frontaliers, la surveillance des frontières, la collecte d'informations et le dépistage, la prise d'empreintes digitales et l'enregistrement des migrants. Frontex fournit du matériel technique et des ressources humaines (membres des équipes des garde-frontières et des garde-côtes). Les membres visiteront la région du point de passage frontalier de "Kapitan Andreevo" à la frontière bulgare / turque où ces activités sont entreprises. Ils rencontreront également les parties prenantes concernées, notamment les autorités bulgares (ministère de l'Intérieur, police des frontières bulgare, centre de coordination internationale), les organisations internationales et les ONG.

Plus d'informations ici

Lundi, 12 Février, 2018 (Journée) - Mercredi, 14 Février, 2018 (Journée)
Europe
Conférence de presse pour l'Appel à la paix et au dialogue : la Turquie doit cesser immédiatement son intervention militaire à Afrin

Avec plusieurs députés européens, nous avons présenté le 6 janvier 2018 l'Appel à la paix et au dialogue : la Turquie doit cesser immédiatement son intervention militaire à Afrine, région kurde du Nord de la Syrie qui a été la cible d'attaques militaires de la Turquie. Cent députés européens ont signé cet appel porté par mon collègue Josu Juaristi.

Mardi, 6 Février, 2018 - 16:00 - 16:30
Europe
Session plénière à Strasbourg
Lundi, 5 Février, 2018 (Journée) - Jeudi, 8 Février, 2018 (Journée)
Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche