Droits et libertés

Voir la vidéo

23/07/2014 - Je suis intervenue hier en Commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures (LIBE) à propos des conditions d’entrée et de séjour des ressortissants de pays tiers aux fins d’un emploi hautement qualifié («Carte bleue européenne»).

jeudi, 24 juillet, 2014 - 10:44
Voir la vidéo

17/04/2014 - Curieux avis que celui que vient de prendre le conseil d'État grec. S'agit-il vraiment d'un avis juridique? Selon la directive Retour, qui n'est pourtant pas la panacée, la rétention doit rester exceptionnelle et ne peut excéder 18 mois. Or, elle devient la règle et on cherche à la prolonger par tous les moyens. Cette durée maximum est déjà appliquée par les autorités grecques. Le conseil d'État grec a estimé que la détention pouvait être d'une durée indéfinie jusqu'à ce que les migrants coopèrent.

jeudi, 17 avril, 2014 - 19:48
Voir la vidéo

Intervention 16/04/2014 - Oui, la directive annulée par la Cour de justice le 9 avril dernier a été adoptée à la suite des attentats de Madrid et de Londres en 2004-2005. Oui, le terrorisme et la criminalité organisée nécessitent de prendre des mesures pour protéger les populations, mais pas n'importe comment. La Cour de justice a rappelé, à juste titre, la nécessité, pour le législateur, de respecter les libertés et les droits fondamentaux, ainsi que les principes en la matière, notamment celui de proportionnalité.

jeudi, 17 avril, 2014 - 10:27
Voir la vidéo

Intervention 15/04/2014 - J'aimerais croire que le texte qui doit être adopté demain va régler le problème du sauvetage en mer et qu'il y aura moins de morts en Méditerranée, mais ce texte est vicié dès le départ. Il ne concerne que Frontex, et nous savons tous que les principaux responsables des morts en Méditerranée sont les États membres. L'Espagne, l'Italie, la France, la Grèce, Malte, Chypre se sont opposés à toute avancée véritable dans le texte. Parce que ce qui les intéresse – et vous le savez Madame la Commissaire –, c'est uniquement d'avoir plus d'argent de l'Union européenne pour qu'on continue à leur laisser régler leurs petites affaires.

mercredi, 16 avril, 2014 - 16:54

Communiqué de Marie-Christine Vergiat – députée européenne Front de Gauche membre de la commission libertés civiles, justice et affaires intérieures – 28/03/2014

Prévue pour décembre, reportée à de nombreuses reprises, la Commission a enfin publié son évaluation de la directive dite "retour". Connue sous le nom de « directive de la honte », son adoption en 2008 a été source d’une vive opposition de la part d’ONG, d’associations de migrants,  de défense des droits des migrants et des associations de défense des droits de l’Homme..

vendredi, 28 mars, 2014 - 19:41

J’ai voté pour le rapport du Parlement européen sur son enquête sur le programme de surveillance de la NSA et les organes de surveillance dans divers États membres et leurs conséquences sur les droits fondamentaux des citoyens européens. Suite aux révélations d'Edward Snowden sur cette surveillance de masse, peu de gouvernements et de parlements nationaux ne se sont interrogés quant aux sur le bien-fondé de ces programmes de surveillance. Avec ce rapport de la commission LIBE, les parlementaires européens sont les seuls, jusqu’à présent, à demander des comptes sur ce scandale.

jeudi, 20 mars, 2014 - 14:36

12/03/2014 - La législation de l’Union européenne en matière de protection des données à caractère personnelles qui fut longtemps une des protectrices du monde est aujourd'hui dépassée par les évolutions technologiques et elle demeure inégalement appliquée par les États Membres.
Le scandale Prism NSA et les révélations plus ou moins récentes, en matière de surveillance électronique ont démontré qu’il faut être extrêmement vigilant quant à la protection des données des individus.

jeudi, 20 mars, 2014 - 01:00
Voir la vidéo

12/03/2014 - Je ne partagerai pas le satisfecit assez général que je viens d'entendre jusqu'à présent, mais je voudrais quand même remercier tout particulièrement Sylvie Guillaume pour sa ténacité. Nous avons un désaccord fondamental sur les orientations politiques traduites dans ces fonds. Les dispositions en faveur du respect des droits fondamentaux, de la vie privée, de la protection des personnes vulnérables ou l'association des ONG à certains stades des discussions semblent bien faibles face au contenu répressif et même régressif de ces trois fonds. Ils innovent en autorisant le financement de l'action de l'Union européenne dans les pays tiers, renforçant ainsi l'externalisation de la politique migratoire de l'Union européenne.

jeudi, 13 mars, 2014 - 11:32
Voir la vidéo

Intervention en commission libertés civiles 10/03/2014 - J'avoue être un peu étonnée de la tonalité que donnent certains de nos collègues espagnols au débat.
Je pense que la question n'est pas : les Espagnols contre les autres.
Je pense que nous avons eu successivement plusieurs débats portant sur ces questions-là, après le drame de Lampedusa, qui a fait plus de 380 morts, après le drame de la mer Égée, dont nous avons débattu en plénière il y a peu, aujourd'hui c'est Ceuta et Mellila.
Dans tous ces cas, les hommes, les femmes et les enfants qui meurent sont des gens qui devraient avoir le droit d'asile.

mardi, 11 mars, 2014 - 13:11

Communiqué de presse de Marie-Christine Vergiat - députée européenne Front de Gauche - 07/03/2014

Marine Le Pen a affirmé sur une grande radio française que l'agence européenne Frontex a révélé une augmentation de "48% de l'immigration clandestine". Remettons ce chiffre dans son contexte, car s’il est exact, il ne représente pas, comme Madame Le Pen l’affirme « l’immigration clandestine » qui,  par définition ne peut pas se comptabiliser, ou sinon avec d'importantes marges d'erreur.

vendredi, 7 mars, 2014 - 19:31
Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche