International

Conférence de presse 18 janvier 2011- La situation est compliquée et évolue très vite en Tunisie, il y a donc lieu d'être prudent. Je comprends que des manifestations aient lieu contre ce soi-disant nouveau gouvernement, dirigé par l'ancien Premier ministre de Ben Ali et constitué à majorité d'anciens ministres de Ben Ali et des partis "légaux". Je tiens à dire que j'ai été estomaquée de la façon dont s'est déroulé le débat hier soir en séance plénière. On est bien loin d'avoir tiré les conséquences de ce que tout cela peut impliquer pour les pays du Maghreb et au délà pour tous les pays du monde arabo-musulman.

mardi, 18 janvier, 2011 - 18:52
Voir la vidéo

Intervention au Parlement européen le 17 janvier 2011- "C'est avec une certaine fierté et beaucoup d'émotion que j'interviens aujourd'hui dans cet hémicycle au nom de mon groupe, la Gauche Unitaire européenne/Gauche Verte Nordique. En effet, nous avons été très peu nombreux, (peu nombreuses même dirais-je), sur ces bancs à dénoncer les dérives du régime tunisien et ce qu'il faisait subir à tous ceux et toutes celles qui osaient, envers et contre tout, le critiquer et dénoncer ses pratiques et notamment la torture des défenseurs des droits de l'Homme. Il a fallu qu'un jeune homme de 26 ans s'immole par le feu pour que le peuple tunisien se lève, qu'il n'ait plus peur car il se sentait bien seul, oui un espoir de liberté y est né.

lundi, 17 janvier, 2011 - 20:30

Nous étions tres peu nombreux à cette réunion de la délegation Maghreb convoquée en urgence sur la situation en Tunisie.
Quasiment tous les présents sont cités dans la dépeche. J'y ai condamné la répression des mouvements sociaux, demandé la suspension des pourparlers sur le statut avancé, la libération immédiate de tous les prisonniers politiques, une commission d'enquête independante sur les évènements et la réunion en urgence du Conseil d'association.

mercredi, 12 janvier, 2011 - 16:27

Communiqué de presse de Marie-Christine Vergiat - Coordinatrice de la sous-commission droits de l'Homme et membre de la délégation Maghreb : Il aura fallu prés de quatre semaines pour que l'Union européenne s'exprime sur les violences en Tunisie et que Catherine Ashton et Stéphane Füle sortent de leur silence. Les évènements de ce week-end semblent avoir quand même décidé les responsables de la Commission à s'exprimer mais l'on se demande s'il n'aurait pas mieux valu qu'ils restent muets tant le texte de leur déclaration est atterrant.

mardi, 11 janvier, 2011 - 14:09

Je ne peux que m'associer à ce communiqué du REMDH demandant à l'UE de condamner la répression en Tunisie.
Depuis des mois, je demande que l'UE réagisse à l'évolution de la situation des droits de l'Homme en Tunisie. Au lieu de cela, les négociations vers un statut avancé se poursuivent comme si de rien n'était et pire, la majorité du Parlement s'oppose à tout débat en séance plénière. Cela devient intolérable et illustre de façon criante, la politique du double standard en matière de droits de l'Homme de l'union européenne qui fait passer ses intérêts politques et économiques avant la défense des droits de l'Homme.
Il est temps de réagir et de demander la suspension de toute négociation avec la Tunisie.

mardi, 4 janvier, 2011 - 15:42

Le Parlement européen s'est exprimé sur la situation en Côte d'Ivoire. J'ai beaucoup apprecié travailler avec mon collègue Elie Hoarau (député Alliances des Outre-mer), pour préparer cette résolution. Le texte adopté par le Parlement est mesuré face à la situation difficile qui regne actuellement en Cote d'Ivoire et vise avant tout à essayer d'éviter tout bain de sang.

vendredi, 17 décembre, 2010 - 19:26
2commentaires
Voir la vidéo

La pratique de la "bastonnade" en Malaisie était en augementation les derniers mois et le Parlement européen a traité cette question lors des urgences humanitaires. Pour ma part j'estime que l'institutionnalisation de cette pratique est particulièrement choquante. Les personnes condamnées à subir ce type de peines par les tribunaux sont suivies par des medecins qui doivent les réanimer pour qu'ils puissent subir toute la sentence. Je vous fais partager le contenu de mon intervention en plénière sur cette question.

vendredi, 17 décembre, 2010 - 19:15
Voir la vidéo

La question des droits de l'Homme en Ouganda a été abordé au Parlement européen, suite à un projet de loi (loi "Bahati"), qui criminalise l'homosexualité. Ce projet de loi va très loin et envisage de punir de la peine de morts les homosexuels soupçonnés d'être séropositifs. Voici le contenu de mon intervention sur ce sujet.

vendredi, 17 décembre, 2010 - 19:05
Voir la vidéo

Intervention au Parlement européen le 15 décembre 2010 - Madame la Présidente, notre session semble tout particulièrement dédiée aux droits de l'homme. Ce matin, nous avons adopté le rapport Gál. Nous avons aussi adopté un rapport sur le trafic des êtres humains, un autre sur l'ordre de protection européen, autrement dit les droits des victimes. Je mettrai sur le même plan le rejet du permis unique, par lequel le Parlement européen rejetait une proposition par trop discriminatoire à l'égard des étrangers.

mercredi, 15 décembre, 2010 - 23:00

Ce type de menaces est malheureusement courante en Tunisie. J'ai un ami dont la fille a été renversée par une voiture, juste pour faire peur aux parents. C'était juste pour faire peur. La jeune fille n'a rien eu mais le procédé est ignoble. Et pendant ce temps nous avons du mal à obtenir un débat ne serait ce que sur ce fichu article 61 du code pénal au sein du Parlement européen. Pour le moment, le débat est encore inscrit à l'ordre du jour la semaine prochaine mais les autorités tunisiennes font pression au motif qu'une Délégation du Parlment européen doit prochainement se rendre officiellement en Tunisie.
J'appelle cela du chantage et je trouve cela inadmissible.
Seule la GUE(mon groupe) et les Verts semblent refuser ce chantage.

Affaire à suivre.

lundi, 13 décembre, 2010 - 18:15
Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche