Droits et libertés

Le droit international des réfugiés a-t-il encore un sens dans l'UE?

Bruxelles, le 24 janvier 2017 : J'ai interrogé le Commissaire européen aux affaires intérieures, Dimítris Avramópoulos, sur la régression du droit d'asile et des droits des migrants dans un nombre croissant d'États membres et ce qu'il compte faire pour y mettre fin.

Mes questions à Bernard Cazeneuve sur les migrations et la situation de Calais

Bruxelles, 5 décembre 2016 - Audition de M. Bernard Cazeneuve devant la Commission LIBE (Libertés civiles, justice et affaires intérieures)

 

Coup de gueule au Parlement européen en défense à Snowden

Intervention au Parlement européen de Marie-Christine Vergiat – députée européenne Front de Gauche – Strasbourg 3 juillet 2013 - Jusqu'à l'intervention de notre collègue Yannick Jadot je trouvais que ce débat était un peu surréaliste. Une fois de plus la presse a révélé que l'Union européenne était espionnée par les États-Unis. Rien de nouveau ! Sauf l'ampleur des révélations et les sujets. Même nos diplomates, même le Conseil, même nous parlementaires sommes espionnés par les États-Unis, avec la complicité notamment des services britanniques.

Nous savons que sous couvert de lutte contre le terrorisme, des milliers  des millions, de citoyens européens ont été victimes de transferts massifs de leurs données personnelles. Et monsieur le ministre si vous avez besoin d'informations adressez-vous à Europol, leurs services nous ont donné les informations.
La réponse du Conseil, la réponse de la Commission ne nous satisfont pas.

La résolution commune n'est pas à la hauteur de l'urgence.
On y soutient l’accord transatlantique !

Répression des manifestations : Il est temps d'interdire les armes mutilantes !

Avec ma collègue italienne Barbara Spinelli au nom de la GUE/NGL, nous avons réussi à obtenir un débat sur le droit de manifester pacifiquement et l'usage proportionné de la force le 11 février 2019 en session plénière. Je me suis donc exprimée lors de ce débat face à la Commission européenne pour demander l'interdiction des armes mutilantes qui peuvent aller jusqu'à entraîner la mort.

Retrouvez la vidéo de mon intervention sur ma page Youtube.

"Madame la Présidente, nous nous félicitons d’abord d’avoir obtenu ce débat au nom de la GUE/NGL, nous regrettons que M. Timmermans nous ait quittés. Nous n’avons rien contre vous, Monsieur Vella, mais ce n’est pas vous qui êtes en charge de ces questions et c’est dommage que M. Timmermans, qui était là juste avant, soit parti.

Hongrie : Un néo-libéralisme autoritaire se met en place au bénéfice de M. Orbán

Je suis intervenue en séance plénière le 30 janvier 2019  pour faire le point sur l’État de droit et les droits fondamentaux depuis le vote du Parlement européen en septembre 2018 pour enclencher la procédure de l'article 7 à l'encontre de la Hongrie pour violation des valeurs de l'UE.

Retrouvez mon intervention sur ma chaîne Youtube.

"Monsieur le Président, la Hongrie est un pays magnifique, un croisement de cultures dont Budapest est un symbole. Nul ne cherche, ici, à attaquer le peuple hongrois. Mais aujourd’hui, Viktor Orbán se veut le champion d’un nouveau modèle européen nationaliste et anti-migrants. C’est l’inverse de l’histoire de ce beau pays et de toute celle de notre continent.

Migrations : Il faut que la Commission européenne adopte une vision globale des migrations

Je suis intervenue en commission "libertés civiles" le 24 janvier 2019 lorsque la Commission présentait au Parlement son rapport sur le respect, par les pays des Balkans occidentaux et du partenariat oriental, des exigences relatives au régime d'exemption de visa.

Retrouvez cette vidéo sur ma chaîne Youtube.

Alors que la Commission répétait à l'envi que des efforts supplémentaires étaient nécessaires pour freiner la migration dite irrégulière dans certains États, j'ai tenu à élargir les perspectives en rappelant que la majorité de l'immigration de ces pays vers l'Union européenne se faisait de manière régulière. À titre d'exemple, les Ukrainiens sont les premiers bénéficiaires de titres de séjours réguliers délivrés au sein de l'Union européenne, la majorité de ces titres étant de nature économique.

Droits fondamentaux dans l'UE : Sans Etat de droit, pas de respect des droits

Je suis intervenue en plénière le 16 janvier 2019 en tant que rapporteure fictive pour mon groupe sur le rapport annuel sur la situation des droits fondamentaux dans l'UE en 2017. Ce rapport est axé en 5 chapitres autour des principaux reculs en matière de droits fondamentaux et des grands thèmes qui ont fait l'actualité.

Mon intervention est accessible sur ma chaïne Youtube.

Monsieur le Président, je voudrais d’abord remercier à mon tour notre rapporteur et tous les rapporteurs fictifs. Cette structure en cinq chapitres thématiques met en avant ce sur quoi les reculs des droits sont les plus patents, à commencer par l’Etat de droit sur lequel repose toute construction politique – ou devrait reposer toute construction politique.

Toute défaillance en ce domaine devrait être sanctionnée. Sans Etat de droit, pas de respect des droits, et la démocratie est en danger.

Agenda européen des migrations : "Non, vous n'avez pas une vision globale de la question migratoire"

Je suis intervenue en commission "libertés civiles" le 7 janvier 2019 suite à la présentation par la Commission européenne des soi-disant "progrès" réalisés dans le cadre de l'Agenda européen en matière de migration.

Mon intervention est également accessible sur ma chaîne Youtube.

 

Utilisation des fonds prévus pour la relocalisation des réfugiés vers les hotspots et les opérations de retours : une honte !

Explication de vote sur le rapport du Parlement européen concernant la réaffectation des fonds non utilisés prévus pour la relocalisation adopté le 11 décembre 2018

Les États membres n’ayant pas rempli leurs engagements dans le cadre du mécanisme d'urgence dit de relocalisation au profit des migrants arrivés en Grèce et en Turquie au moment du pic de la crise de l'accueil des réfugiés (moins de 35 000 de relocalisations pour 160 000 annoncées au départ), les financements prévus n’ont pas été totalement utilisés (567 millions encore disponibles sur les 843 millions d’euros engagés en 2016).
 

Pacte mondial sur les migrations : Ce pacte fait l’objet de compromis mais le compte n’y est pas !

Après l'approbation du Pacte de pour des migrations sûres, ordonnées et régulières, retrouvez mon intervention sur le sujet lors du débat qui avait lieu le 13 novembre 2018 à Strasbourg. Ce pacte fait l’objet de compromis, mais pour moi, le compte n’y est pas !

La vidéo de mon intervention est également disponible sur ma chaîne Youtube.

"Marie-Christine Vergiat, au nom du groupe GUE/NGL . – Madame la Présidente, le pacte mondial pour l’émigration est source de beaucoup d’espoir. Le secrétaire général de l’ONU a intitulé son rapport initial «Rendre l’immigration bénéfique pour tous».

Syndiquer le contenu
Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche