Droits et libertés

Tolérance zéro sur les mutilations génitales féminines : Pour une ratification de la Convention d’Istanbul dans tous les Etats de l'UE

Explication de vote sur la résolution adoptée par le Parlement européen le 7 février 2018 concernant la tolérance zéro à l’égard des mutilations génitales féminines

Cette résolution dénonce la situation de millions de femmes toujours victimes de mutilations génitales, ou plus justement sexuelles, dans le monde.
 
Alors que cette pratique est légalement interdite dans la plupart des pays du monde, l’UNICEF estimait en 2016, à 200 millions, le nombre de femmes et de filles ayant subi ce type de mutilations qui entrainent souvent de lourdes souffrances physiques tout au long de la vie. Trois millions de jeunes femmes seraient menacées chaque année dont 180.000 européennes.
 

Droits des peuples autochtones : un rapport sur les conséquences de l'accaparement des terres

Je me suis exprimée en Commission DROI le 25 janvier 2018 au sujet du rapport en cours sur l’accaparement des terres et les violations des droits des peuples autochtones.

Retrouvez cette vidéo sur ma chaîne Youtube.

A titre d'information, les peuples autochtones compteraient plus de 370 millions de personnes réparties entre plus de 70 pays et appartenant à quelque 5000 peuples et groupes distincts.

Migrations : Quelques chiffres sur la délivrance des titres de séjour dans l'UE

Je me suis exprimée en Commission LIBE le 24 janvier 2018 pour rappeler quelques chiffres sur les migrations légales vers l’Union européenne et la délivrance de titres de séjour par ses Etats membres. J'ai notamment critiqué la différence absurde entre les réfugiés et les migrants économiques et j'ai souligné le déséquilibre entre des pays qui n’ont pas la possibilité d’avoir des voies légales de migration pour venir vers l'UE quand pour d’autres des facilités sont mises en place.

Retrouvez cette vidéo sur ma chaîne Youtube.

Neutralité du net : Lettre du Parlement européen adressée au Congrès des Etats-Unis

La Commission fédérale des communications américaine (FCC) a décidé jeudi 14 décembre dernier de mettre un terme à la neutralité d'internet. En réaction à cela, j'ai co-signé avec 148 députés européens de tous les horizons politiques une lettre adressée au Congrès américain appelant les sénateurs et les députés à préserver la neutralité du net et à rejeter la réglementation adoptée par la FCC.

Retrouvez ci-dessous la traduction française de cette lettre, et la version originale ainsi que les 148 signatures au complet sur le blog de Marietje Schaake (ALDE), initiatrice de cette lettre.

Chers membres du Congrès,

Nous avons noté avec préoccupation que la Federal Communications Commission (FCC) a renversé les règles américaines de neutralité du net. Les normes et les règles établies aux États-Unis ont un impact mondial, certainement en ce qui concerne Internet.

Exportation de matériel de cybersurveillance : protéger la vie privée face aux technologies de surveillance d’internet

Explication de vote sur la proposition de modification du règlement (428/2009) adoptée par le Parlement européen le 17 janvier 2018 concernant le régime d'exportation des biens à double usage.

Le Parlement européen a adopté une proposition de modification du règlement (428/2009) concernant l'autorisation d’exportation de biens et technologies à double usage, c’est à dire la vente à la fois de technologies civiles et militaires.

Il s’agissait d’actualiser la mise en œuvre d’obligations internationales définies par les Nations Unies.
 

ETIAS : Plus on libéralise les visas, plus on demande des autorisations

Je me suis exprimée en Commission LIBE le 11 janvier 2018 au sujet de ETIAS qui est une autorisation de voyage pour les personnes non bénéficiaires de visa. C'est ce que j'appelle depuis le départ un "visa low-cost". 

Plus on libéralise les visas, plus on demande des autorisations. Je suis fondamentalement en désaccord avec ce texte et même si nous avons acquis un certain nombre de choses par rapport au texte de la Commission, j'explique ici les points qui demeurent problématiques : considérer ETIAS comme une condition de séjour, coopération avec les pays tiers en termes de transfert de données, et enfin la collecte d'informations concernant l'éducation et l'emploi des personnes pour une autorisation de voyage.

Explication de vote : sur l'accord de partenariat et de coopération renforcé UE-Kazakhstan

Le moins que l'on puisse dire c'est que l'Etat de droit et les droits de l'Homme sont assez loin des standards même minimaux au Kazakhstan mais c'est un acteur clé pour le pétrole et de gaz de l’Union européenne. L'UE et ses Etats membres veulent donc en faire un partenaire privilégié pour s'y approvisionner en hydrocarbures et mieux contourner la Russie.

C’est donc sans surprise que le Conseil a souhaité faire approuver par le Parlement européen un accord de partenariat et de coopération renforcé avec ce pays.

La résolution du Parlement européen met l'accent sur la question des droits de l’Homme et des droits de l’environnement et notamment amélioration des droits sociaux, protection des syndicats indépendants, développement durable, gestion de l’eau dans le bassin de la mer d’Aral.

Mais ses belles déclarations n'auront sans doute que peu d'influence sur la stratégie hypocrite de l'UE.

Explication de vote sur la citoyenneté de l’Union : renforcer les droits des citoyens dans une Union du changement démocratique

L’actualité du Brexit nous alerte sur les conséquences pour les droits des 3 millions de citoyens européens résidant au Royaume-Uni. Plus que jamais, il est indispensable de rappeler l’importance des droits liés à la citoyenneté de l’Union, notamment le droit de circuler librement.

A la suite de la publication du rapport 2017 de la Commission européenne sur la citoyenneté de l’Union, le Parlement européen vient d’adopter un rapport pour « renforcer les droits des citoyens dans une Union du changement démocratique ».

Explication de vote : sur la situation des Rohingyas

Le 14 décembre 2017, le Parlement européen a voté une nouvelle résolution sur la situation dramatique des Rohingyas en Birmanie et notamment dans l’État du Rakhine où ces derniers subissent une répression sans doute sans précédent par l’armée birmane.

Depuis août 2017, plus de 646 000 Rohingyas ont fui vers le Bangladesh.

Explication de vote : Rapport annuel 2016 sur les droits de l’Homme et la démocratie dans le Monde et la politique de l’UE en la matière

Comme chaque année, le Parlement européen (PE) a adopté son rapport sur l’état des droits de l’Homme dans le monde.

Ce rapport, tout en étant porté par une rapporteure PPE, a été le fruit d'un vrai travail collectif avec les rapporteurs fictifs. Nombre de mes propositions ont été intégrées. Il me parait être un des meilleurs de ceux que j'ai été amené à examiner depuis mon élection en 2009.

Syndiquer le contenu
Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche