Droits et libertés

MENS : l'intervention symptomatique de Véronique Mathieu

Lors du débat sur les fichiers "MENS" au Parlement européen, seule une députée du groupe parlementaire du PPE (dont fait partie l'UMP), s'est exprimée en séance et sa position est une vraie caricature. Je vous invite à lire cette intervention assez scandaleuse de la députée de l'UMP Véronique Mathieu .

Intervention de Véronique Mathieu, au nom du groupe PPE sur les bases de données relatives à l'origine raciale et ethnique dans l'Union européenne (débat) 

Roms : Une lutte contre la discrimination mais surtout contre ses conséquences

Le Parlement européen a débattu le 19 octobre de la question des bases de données d'origine raciale ou ethnique, autrement dit les fichier MENS en France. J'ai rappelé à madame Reding, présente dans l'hémicycle pour le débat, qu'il ne faut pas combattre que les symboles mais également la réalité des faits, et qu'écouter les réponses données par le gouvernement français ne suffit pas, il faut écouter les associations, elles ont les preuves que la Commissaire Reding demande.

Frontex : le respect des droits de l'Homme doit primer lors du contrôle des frontières

Les 4 et 5 octobre a eu lieu à Bruxelles une rencontre entre le Parlement européen et les parlements nationaux sur les responsabilités démocratiques dans le domaine de la justice, des libertés civiles et des droits fondamentaux, en évaluant EUROPOL, EUROJUST, FRONTEX et Schengen.
Au cours de cette rencontre, je suis intervenue sur les questions d'immigrations à l'occasion d'un débat sur l'agence Frontex après que mon collègue Humko se soit fait le porte-parole des ONG qui dénoncent les politiques européennes en ce domaine.

"Je tiens à remercier notre collègue Humko (Die Linke Bundestag), dont je partage largement le point de vue et les doutes quant aux missions, voir à l'utilité de Frontex dès lors qu'elle ne se comporte que comme l'instrument de gestion (pour ne pas dire de fermeture), des frontières.

La Commission a besoin de preuves sur les Roms

Dans le journal de l'Humanité du 1 octobre j'ai participé à un entretien qui fait le point sur la position de la Commission et l'état d'avancement de la procédure d'infraction contre la politique du gouvernement français envers les Roms. Il est important de suivre l'actualité sur ce sujet, car les informations relayées par la presse sont parfois confuses, mais une procédure est bel est bien en cours et j'appelle les maires et élus de France à envoyer leurs témoignages à la Commission.

Marie-Christine Vergiat « La commission a besoin de preuves sur les Roms »
députée de la Gauche unitaire européenne-Gauche verte nordique

Situation des Roms: les députés soutiennent la nouvelle approche de la Commission

Je tiens à vous faire partager le communiqué de presse du Parlement pubié à l'issue de la rencontre exceptionnelle avec les trois commissaires en charge de la question des Roms. De nombreux députés ont apporté leur soutien à la Commission européenne, et notamment à Viviane Reding qui a confirmé une possible procédure contre la France pour non application du droit européen sur la libre circulation des personnes. La Commission souhaite également faire la lumière sur la situation dans les autres Etats membres ainsi que sur une possible discrimination à l'encontre des Roms par le gouvernement français.

  La réunion extraordinaire, conjointe aux commissions des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures et de l'emploi et des affaires sociales, s'est tenue peu de temps après que la Commission européenne ait envisagé une action à l'encontre de la France pour défaut de transposition des dispositions du droit européen sur la libre circulation.

Roms: Le combat continue. J'en appelle à temoignage des maires et des associations

La Commission européenne a décidé ce mercredi 29 septembre d'entamer une procédure d'infraction contre la France pour non respect de la directive sur la liberté de circulation et de séjour dans l'Union européenne (*).
C'est une bonne nouvelle, mais cette décision est insuffisante car elle mésestime les discriminations dont les Roms ont été et sont encore l'objet en France.
Une fois encore, la Commission semble s'en tenir aux seules réponses des autorités françaises.

Ce 29 septembre après-midi, au cours de leur audition au Parlement européen, Mmes Reding et Malmström et de M. Andor, commissaires européens, nous ont dit qu'ils manquaient de preuve.
C'est pourquoi j'en appelle aux maires et aux militants associatifs pour envoyer leurs témoignages à la Commission par rapport à ce qu'ils ont pu constater et notamment d'envoyer aux Commissaires les obligations de quitter le territoire français stéréotypes (OQTF) qui prouvent que ces expulsions sont collectives, discriminatoires et n'ont fait aucun objet au cas par cas.

La politique du gouvernement français envers les Roms : une source de controverse dans toute l'Union

Je tiens à vous faire partager la vidéo de l'émission slovène à laquelle j'ai participé mi-septembre. L'émission analyse la situation des Roms en Europe, et plus particulièrement la politique du gouvernement français. Les journalistes reprennent des déclarations de Nicolas Sarkozy, Brice Hortefeux et Pierre Lellouche, et citent la fameuse circulaire du 5 aout 2010. Je suis ravie d'avoir eu l'opportunité de montrer que les représentants des citoyens français ne sont pas tous sur la même ligne quant à la façon de traiter les minorités culturelles.

Je constate que les informations sur les travaux du Parlement européen sont plus présentes dans la plupart des médias européens qu'en France et je le regrette profondément.

Pour visualiser l'émission cliquer ici. Mon intervention se situe à 04:48 minutes.

Roms : L'émission le débat sur France 24 fait le point après le Conseil européen

Je tiens à vous faire partager cette émission à laquelle j'ai participé sur les Roms. J'ai regretté que l'on s'intéresse plus aux polémiques de Nicolas Sarkozy qu'à la situation de fond, c'est à dire à les discriminations envers Roms.

Pour visionner le débat  :

http://www.france24.com/fr/20100916-Debat-France-24-France-Europe-bataille-fait-rage-Sarkozy-Viviane-Reding-Roms

Roms : vers une victoire du droit

Le Parlement européen a voté jeudi 9 septembre à une très large majorité (337 pour, 245 contre et 51 abstentions) une résolution sur la situation des Roms dans l'Union européenne et notamment en France qui demande, entre autres, l’arrêt des expulsions collectives en France. Depuis lors, le gouvernement français et notamment MM. Besson et Lellouche se sont livrés à une véritable charge contre le Parlement européen, accusant notamment les députés européens de ne pas connaître le droit européen et de faire de vaines polémiques politiciennes.

La Commission a semblé hésiter et s’en est longtemps tenu strictement aux déclarations du gouvernement français.Même s'ils interviennent tardivement, c’est avec une grande satisfaction que j’ai pris connaissance des propos tenus par madame Reding ce mardi.Dans des mots très durs pour le gouvernement français, la Vice-Présidente de la Commission s’est déclaré  consternée par une situation dont elle pensait que l’Europe n’aurait plus à témoigner après la 2nde guerre mondiale, jugeant que les déclarations des ministres français à la Commission européenne étaient contredites par les faits

La Commission européenne doit enquêter en France sur les expulsions des Roms

Suite à la révélation par la presse française de trois circulaires visant les Roms, et à la condamnation par le Parlement européen de cette politique xénophobe, le ministre de l'intèrieur a retiré lundi 13 septembre la circulaire la plus controversée. Pour en publier une similaire. Si cela change le droit, cela ne change rien aux pratiques.

Le Parlement européen a voté jeudi 9 septembre à une très large majorité (337 voix pour, 245 contre et 51 abstention) une résolution sur la situation des Roms dans l'Union européenne et notamment en France.

Depuis lors, le gouvernement français et notamment MM. Besson et Lellouche, se sont livrés à une véritable charge contre le Parlement européen, accusant notamment les députés européens de ne pas connaître le droit européen.

Syndiquer le contenu
Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche