Droits et libertés

Ma lettre à la Commission européenne sur les trois circulaires du gouvernement français visant les Roms

Suite à mon intervention sur les Roms en commission "Libertés civiles, justice, affaires intérieures" en présence de Cecilia Malmström, Commissaire aux Affaires intérieures, j'ai interpellé la Commission européenne via la Commissaire Viviane Reding sur l'existence de trois circulaires qui visent expressement les Roms.

Marie-Christine Vergiat

à

Mme Viviane Reding

Vice-Présidente de la Commission européenne

Commissaire à la Justice, aux droits Fondamentaux et à la Citoyenneté

 

Bruxelles, le 13 septembre 2010

 

Madame la Vice-Présidente,

Les Roms en Europe : condamnation de Nicolas Sarkozy par le Parlement européen

Je souhaite vous faire partager la chronique que j'ai publié dans le journal le travailleur alpin. Les propos xénophobes de Nicolas Sarkozy fin juillet permettent de mettre en lumière les politiques européennes vis à vis des Roms.

Les Roms sont la plus importante minorité culturelle européenne. Ils sont 10 à 12 millions à vivre sur le territoire européen et il est donc assez normal que l'Union européenne qui se fait le chantre de la "lutte contre les discriminations" se soit penchée sur leur situation.

Roms : le Parlement européen condamne Nicolas Sarkozy

C'est par un vote sans appel que les propos de Nicolas Sarkozy sur les Roms ont été condamnés 337 pour et 245 contre. Meme une partie des voix du PPE se sont portés sur la résolution commune déposée conjointement par mon groupe (la GUE/NGL), les Verts, les Socialistes et les Libéraux. En plénière, les victoires sont assez rares pour la gauche de l'Hémicycle pour que l'on ne se refuse pas les petits plaisirs de cette victoire pour l'égalité de droits de tous les citoyens en Europe.

Le Parlement européen a adopté aujourd'hui  une résolution sur la situation des Roms dans l'Union européenne qui condamne expressément les annonces et décisions de Nicolas Sarkozy et du gouvernement français qui stigmatisent ainsi une minorité culturelle.

Les déclarations xénophobes du Président français ne sont pas le fruit du hasard, elles sont intervenues dans un contexte politique, financier et social français difficile pour Nicolas Sarkozy et son gouvernement. Cette surenchère populiste est insupportable car elle instrumentalise une population à des fins électorales.

«Arrêtons la piraterie - en public» !

Au cours du débat sur l'accord commercial multilatéral anti-contrefaçon (ACTA) aujourd'hui au Parlement européen, les députés du GUE/NGL Helmut Scholz et Marie-Christine Vergiat ont averti la Commission qu'il fallait une plus grande transparence sur les pourparlers controversés concernant la propriété intellectuelle.

"Les petites et moyennes entreprises doivent être protégées des campagnes en force des géants de l'informatique et la protection des données pour les utilisateurs d'internet doit être garantie. 

Les négociations sur l'accord pour lutter contre la contrefaçon de produits pourraient aboutir ce mois-ci, mais "la Commission n'a pas appris la leçon de la transparence", ont déclaré les députés se référant au rejet massif du Parlement en mars de l'approche de la Commission pour les négociations sur l'accord. 

Boucs-émissaires et sectarisme : Une stratégie est nécessaire pour mettre fin aux discriminations honteuses envers les Roms

Tout en demandant l'arrêt immédiat des expulsions de Roms en France, la députée allemande du GUE/NGL Cornelia Ernst demande une stratégie européenne pour les Roms afin de lutter contre la pauvreté catastrophique et la discrimination rencontrées par les Roms en Europe.

«Le gouvernement Sarkozy criminalise les Roms et piétine les droits fondamentaux, énoncés dans la Charte, ainsi que la législation européenne sur le principe de la libre circulation» dit-elle, exprimant sa déception que la Commissaire de la justice et des droits fondamentaux Viviane Reding n'ait pas pris une défense ferme des Roms dans son discours aux députés européens. 

Contre les manipulations politiques : la réalité de la situation des Roms en France

Voici mon intervention dans son intégralité puisque j'ai été interrompue par le président Buzek. Je tiens à insister sur la nécessité d'appliquer le droit européen avec la même vigilance en matière des droits de l'Homme qu'en matière économique.

Beaucoup de choses on déjà été dites.

Ont peut s'en tenir à quelques éléments de contexte factuels.

Tout d'abord:
- Aucun Roms ne sont impliqués dans les évènements qui ont déclenché la polémique en France.
C'est une diversion.
- Par ailleurs, il n'est aucunement question de renvoyer dans leur pays d'origine des personnes ayant commis des actes délictuels ou étant soupçonnés de l'être.
- Mais de prendre pour cible un groupe ethnique et en faire un bouc-émissaire.

Des peines plus sévères pour prévenir et combattre la traite des êtres humains

Les commissions parlementaires des "Libertés civiles, justices, affaires intérieures" et "Egalités des genres et droits de la femme" se sont réunies pour un projet de Directive portant sur la traite des êtres humain. Ci-après le communiqué du Parlement européen sur le sujet.

Utiliser sciemment des services sexuels ou autres d'une victime de la traite deviendra une infraction pénale et les peines à l'encontre les trafiquants seront renforcées, selon des amendements à un projet de directive européenne sur la traite des êtres humains déposés jeudi par les commissions des libertés civiles et des droits de la femme. Le produit et les bénéfices du crime de la traite des personnes devraient être saisis et utilisés pour soutenir les victimes, ajoutent des députés. 

Roms : les députés européens doutent de la légalité des renvois

Outre ce qui est dit dans le communiqué du Parlement européen ci-dessous, j'ai dénoncé l'utilisation des Roms par les autorités françaises dans le cadre de la lutte contre l'immigration sachant que les Roms représentent désormais un tiers des 30.000 expulsions auxquelles se livrent les autorités françaises. C'est un tiers des Roms qui vivent sur le territoire qui sont concernés et qu'il convient de mettre ces chiffres en parallèle avec les 850.000 Roms qui vivent en Espagne ou les 650.000 qui vivent en Italie.

Roms : les députés doutent de la légalité des renvois

 

Justice et affaires intérieures - 02-09-2010 - 20:57

La bataille pour Mumia Abu-Jamal continue

Nous sommes nombreux à continuer la bataille pour Mumia Abu-Jamal et l'abolition de la peine de mort. Ci-dessous encore une déclaration écrite déposée par certains de mes collègues de la GUE/NGL (Soren Sondergaard, Sabine Losing) et des députés européennes de la sous-commission "Droits de l'Homme" (Heidi Hautala, Barbara Lochbihler, Ana Gomes) que j'ai récemment signée.

Déclaration écrite sur l'abolition de la peine de mort et le cas de Mumia Abu‑Jamal

Mon intervention sur la politique de l'UE en faveur des défenseurs des droits de l'homme

Monsieur le Président, les défenseurs des droits de l'homme se reconnaissent avant tout par ce qu'ils font. Ce sont tous ceux et toutes celles qui, souvent au péril de leur vie, se battent partout à travers le monde pour mettre en œuvre, faire vivre et défendre tous les droits tels qu'ils résultent de la Déclaration universelle des droits de l'homme et des textes qui l'ont complétée.

Je me reconnais pleinement dans cette phrase du rapport. Oui, notre conception des droits de l'homme doit être celle des Nations unies, c'est-à-dire que nous devons défendre une conception universelle et indivisible des droits de l'homme.

Syndiquer le contenu
Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche