A la une

warning: Creating default object from empty value in /home/kingbep/eurocitoyenne/modules/taxonomy/taxonomy.pages.inc on line 33.

Congé de maternité : le Parlement européen vote pour plus de droits

La directive sur le congé de maternité a enfin été adoptée le 20 octobre par le Parlement européen. J'ai voté pour ce texte qui représente un réel progrès pour les femmes.

La directive doit encore être acceptée par le Conseil. Le texte voté aujourd'hui vise à accorder un droit pour les femmes de l'Union européenne à un congé de maternité à 20 semaines, soit 4 semaines de plus qu'en France, où les femmes ont actuellement droit à 16 semaines de congé maternité.

Le texte adopté prévoit aussi un droit à congé de paternité de 20 jours (plus que les 11 jours accordés pour l'instant en France).

Ryanair : assez de dumping social et de provocations

Le Tribunal de Grande Instance d'Aix-en-Provence vient de mettre en examen la compagnie aérienne "low costs" Ryanair pour « travail dissimulé», «prêt illicite de main-d’œuvre», «emploi illicite», «entrave au fonctionnement du comité d’entreprise, aux fonctions de délégué du personnel ainsi qu’à l’exercice du droit syndical et au fonctionnement du CHSCT».

Sans vouloir interférer dans le processus judiciaire, je me réjouis de cette décision et je condamne fermement les propos du PDG de la compagnie qui non content de vanter le dumping social n'hésite pas à faire appel au chantage à l'emploi et bafouer les droits sociaux élémentaires. Son cynisme n'a d'égal que ses provocations.

Roms: Le combat continue. J'en appelle à temoignage des maires et des associations

La Commission européenne a décidé ce mercredi 29 septembre d'entamer une procédure d'infraction contre la France pour non respect de la directive sur la liberté de circulation et de séjour dans l'Union européenne (*).
C'est une bonne nouvelle, mais cette décision est insuffisante car elle mésestime les discriminations dont les Roms ont été et sont encore l'objet en France.
Une fois encore, la Commission semble s'en tenir aux seules réponses des autorités françaises.

Ce 29 septembre après-midi, au cours de leur audition au Parlement européen, Mmes Reding et Malmström et de M. Andor, commissaires européens, nous ont dit qu'ils manquaient de preuve.
C'est pourquoi j'en appelle aux maires et aux militants associatifs pour envoyer leurs témoignages à la Commission par rapport à ce qu'ils ont pu constater et notamment d'envoyer aux Commissaires les obligations de quitter le territoire français stéréotypes (OQTF) qui prouvent que ces expulsions sont collectives, discriminatoires et n'ont fait aucun objet au cas par cas.

La politique du gouvernement français envers les Roms : une source de controverse dans toute l'Union

Je tiens à vous faire partager la vidéo de l'émission slovène à laquelle j'ai participé mi-septembre. L'émission analyse la situation des Roms en Europe, et plus particulièrement la politique du gouvernement français. Les journalistes reprennent des déclarations de Nicolas Sarkozy, Brice Hortefeux et Pierre Lellouche, et citent la fameuse circulaire du 5 aout 2010. Je suis ravie d'avoir eu l'opportunité de montrer que les représentants des citoyens français ne sont pas tous sur la même ligne quant à la façon de traiter les minorités culturelles.

Je constate que les informations sur les travaux du Parlement européen sont plus présentes dans la plupart des médias européens qu'en France et je le regrette profondément.

Pour visualiser l'émission cliquer ici. Mon intervention se situe à 04:48 minutes.

La GUE-GVN soutient la candidature de "Breaking the Silence" au prix Sakharov

L'attaque de la flottille de Marmara le 31 mai au large des côtes de Gaza a mis une nouvelle fois en lumière que le conflit israélo-palestinien est la source de nombreuses atrocités, mais il ne faut pas oublier que certains sont prêts à s'engager et à lutter pacifiquement contre cette escalade de violence. L'attribution du prix Sakharov est pour le Parlement européen une opportunité de mettre en lumière le travail des défendeurs des droits de l'Homme.

Alors que les tensions au Moyen-Orient ne semblent pas pouvoir s'apaiser le groupe GUE-GVN a tenu à soutenir le formidable travail effectué par l'ONG israélienne: Breaking the Silence.

Cette organisation a été créée en 2004 par d'anciens combattants israéliens pour permettre aux soldats israéliens de témoigner de leur service dans les territoires occupés en toute confidentialité.

L'association publie des recueils de témoignages afin de pousser la société israélienne à faire face à la réalité du conflit israélo-palestinien en faisant toute la vérité sur l'abus envers les Palestiniens, le pillage et la destruction de biens qui sont familiers aux soldats.

Roms : vers une victoire du droit

Le Parlement européen a voté jeudi 9 septembre à une très large majorité (337 pour, 245 contre et 51 abstentions) une résolution sur la situation des Roms dans l'Union européenne et notamment en France qui demande, entre autres, l’arrêt des expulsions collectives en France. Depuis lors, le gouvernement français et notamment MM. Besson et Lellouche se sont livrés à une véritable charge contre le Parlement européen, accusant notamment les députés européens de ne pas connaître le droit européen et de faire de vaines polémiques politiciennes.

La Commission a semblé hésiter et s’en est longtemps tenu strictement aux déclarations du gouvernement français.Même s'ils interviennent tardivement, c’est avec une grande satisfaction que j’ai pris connaissance des propos tenus par madame Reding ce mardi.Dans des mots très durs pour le gouvernement français, la Vice-Présidente de la Commission s’est déclaré  consternée par une situation dont elle pensait que l’Europe n’aurait plus à témoigner après la 2nde guerre mondiale, jugeant que les déclarations des ministres français à la Commission européenne étaient contredites par les faits

La Commission européenne doit enquêter en France sur les expulsions des Roms

Suite à la révélation par la presse française de trois circulaires visant les Roms, et à la condamnation par le Parlement européen de cette politique xénophobe, le ministre de l'intèrieur a retiré lundi 13 septembre la circulaire la plus controversée. Pour en publier une similaire. Si cela change le droit, cela ne change rien aux pratiques.

Le Parlement européen a voté jeudi 9 septembre à une très large majorité (337 voix pour, 245 contre et 51 abstention) une résolution sur la situation des Roms dans l'Union européenne et notamment en France.

Depuis lors, le gouvernement français et notamment MM. Besson et Lellouche, se sont livrés à une véritable charge contre le Parlement européen, accusant notamment les députés européens de ne pas connaître le droit européen.

Roms : le Parlement européen condamne Nicolas Sarkozy

C'est par un vote sans appel que les propos de Nicolas Sarkozy sur les Roms ont été condamnés 337 pour et 245 contre. Meme une partie des voix du PPE se sont portés sur la résolution commune déposée conjointement par mon groupe (la GUE/NGL), les Verts, les Socialistes et les Libéraux. En plénière, les victoires sont assez rares pour la gauche de l'Hémicycle pour que l'on ne se refuse pas les petits plaisirs de cette victoire pour l'égalité de droits de tous les citoyens en Europe.

Le Parlement européen a adopté aujourd'hui  une résolution sur la situation des Roms dans l'Union européenne qui condamne expressément les annonces et décisions de Nicolas Sarkozy et du gouvernement français qui stigmatisent ainsi une minorité culturelle.

Les déclarations xénophobes du Président français ne sont pas le fruit du hasard, elles sont intervenues dans un contexte politique, financier et social français difficile pour Nicolas Sarkozy et son gouvernement. Cette surenchère populiste est insupportable car elle instrumentalise une population à des fins électorales.

Le Parlement Européen contre la condamnation de Sakineh Mohammadi Ashtiani

Le Parlement européen a adopté aujourd'hui à une large majorité* une résolution contre la condamnation à lapidation de Mme Sakineh Mohammadi Ashtiani.

Le groupe GUE/NGL se félicite de l'association du Parlement européen à la vague de protestation internationale contre cette décision des autorités judiciaires et politiques iraniennes ; il la condamne avec la plus grande fermeté et demande la relaxe et la libération de Mme Mohammadi Ashtiani dans les plus brefs délais.

Libre circulation de tous les travailleurs européens

"La France fait malheureusement partie des dix Etats membres qui ont mis des restrictions à la libre circulation des travailleurs roumains et bulgares. Si mes informations sont bonnes, c'est même la France qui a demandé que des mesures soient mise en œuvre au moment de l'arrivée des huit premiers pays de l'ex Europe de l'Est.

Il faut dire que le gouvernement français de l'époque, guère différent de celui qui est actuellement au pouvoir, se méfiait particulièrement des ressortissants de ces deux Etats membres et a prévu dès l'époque un véritable arsenal juridique pour refouler les ressortissants de ces deux pays.

Car pour les autorités françaises, derrière les Roumains et les Bulgares, il y a les Roms. Vous nous l'avez dit monsieur le Commissaire, pourquoi est-ce que les hommes (et les femmes bien sûr), sont moins biens traités que les capitaux et les marchandises.

Syndiquer le contenu
Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche