« Nous refusons la Commission Barroso II »

  • user warning: Disk full (/var/tmp/#sql_78f_0); waiting for someone to free some space... query: SELECT t.*,v.weight AS v_weight_unused FROM term_node r INNER JOIN term_data t ON r.tid = t.tid INNER JOIN vocabulary v ON t.vid = v.vid WHERE r.vid = 25 ORDER BY v.weight, t.weight, t.name in /var/www/vhosts/eurocitoyenne.fr/httpdocs/modules/taxonomy/taxonomy.module on line 640.
  • user warning: Disk full (/var/tmp/#sql_78f_0); waiting for someone to free some space... query: SELECT DISTINCT b.* FROM blocks b LEFT JOIN blocks_roles r ON b.module = r.module AND b.delta = r.delta WHERE b.theme = 'cti_flex' AND b.status = 1 AND (r.rid IN (1) OR r.rid IS NULL) ORDER BY b.region, b.weight, b.module in /var/www/vhosts/eurocitoyenne.fr/httpdocs/modules/block/block.module on line 460.
« Nous refusons la Commission Barroso II »

Le 9 février, le Parlement européen s’est prononcé en faveur de la Commission proposée par M.Barroso. A travers un communiqué au nom du groupe GUE/NGL, j’ai exprimé notre désaccord avec cette proposition : nous souhaitons des politiques ambitieuses tournant le dos au modèle ultra libéral défendu jusqu’ici.

Le Parlement européen s'est prononcé aujourd'hui à une large majorité en faveur du Collège des commissaires proposés par M. Barroso.Cette équipe hétéroclite, savant dosage politique entre PPE, libéraux et socialistes, ne nous a pas convaincus.Les critiques ont été vives vis-à-vis de nombreux commissaires européens, tant lors des auditions que dans l'hémicycle ce matin.En écoutant M. Barroso, nous avons entendu parler de gouvernance économique, de marchés, de concurrence, de meilleure gestion, de sécurité, mais rien sur les préoccupations sociales de nos concitoyens.Oui l'Europe a besoin de politiques ambitieuses. Oui il faut réconcilier nos concitoyens avec l'idée européenne.Mais pour cela, il faut radicalement tourner le dos aux politiques ultra-libérales menées jusqu'à présent.Il faut que l'Europe se donne d'autres priorités que celle des marchés et de la libre concurrence.Il faut que la voix du Parlement européen puisse enfin être prise en compte à jeu égal avec celles du Conseil et de la Commission. L'exemple de SWIFT nous montre qu'il n'en est rien.Pour toutes ces raisons, nous refusons la Commission que M. Barroso nous propose et dénonçons le double langage de la majorité des députés européens, et le décalage permanent entre leurs discours et leurs actes.Nous aspirons à une autre Europe qui réponde enfin aux attentes de nos concitoyens.