Abraham serfaty, la mort d'un homme de courage

Abraham serfaty, la mort d'un homme de courage

Je tiens à rendre hommage à un homme de courage qui était ressorti complétement cassé des geoles d'Hassan II, mais qui était resté lui même.

Abraham Serfaty est mort à Marrakech ce 18 novembre. Prisonnier politique pendant 17 ans de 1977 à 1991, notamment pour avoir soutenu l'autodétermination du peuple sahraoui, puis exilé par Hassan II pendant huit années, il est retourné au Maroc le 30 septembre 1999 en citoyen libre.

Le groupe GUE/NGL salue la mémoire de ce militant anticolonialiste et internationaliste qui s'est battu toute sa vie contre les injustices, pour la démocratie, la liberté et le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes. Nous avions eu le plaisir de l'accueillir avec sa femme au Parlement européen en novembre 1991 quand il était venu remercier tous ceux qui avaient contribué à sa libération.

Nous assurons sa femme Christine Daure-Serfaty, qui a toujours lutté à ses côtés, sa famille et ses camarades de nos sincères condoléances. Nous n'oublierons pas Abraham Serfaty, le militant, l'homme de courage. 

 

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche