Accaparement des terres : Pour une plus grande reconnaissance des droits des populations autochtones et la protection de leurs terres

Accaparement des terres : Pour une plus grande reconnaissance des droits des populations autochtones et la protection de leurs terres

Explication de vote sur le rapport adopté par le Parlement européen le 3 juillet 2018 sur la violation des droits des peuples autochtones dans le monde et sur l'accaparement des terres

La population totale des peuples autochtones est aujourd’hui estimée à plus de 370 millions de personnes, soit près de 5% de la population mondiale.

Si différentes résolutions et déclaration des Nations Unies ont peu à peu accordé une meilleure protection à ces populations, elles continuent aujourd’hui largement de pâtir du changement climatique, d’une répression étatique souvent très violente et de la spoliation de leurs terres par les grandes multinationales.

Grâce à une bonne coopération avec le rapporteur, nombre de mes amendements ont été intégrés.

Cette résolution demande une plus grande reconnaissance des droits de ces populations et la protection de leurs terres.

Elle met notamment l’accent sur la responsabilité des entreprises européennes dans l’accaparement des terres et la violation des droits de ces populations. Elle demande à la Commission le lancement d’un plan d’actions de l’UE sur la conduite responsable des entreprises vis-à-vis des droits de l’Homme et, appelle une fois encore à sanctionner et poursuivre les entreprises européennes ayant violé les droits de ces peuples.

J’ai voté en faveur de cette résolution même si certains passages ont été amoindris en plénière.

Lien vers le texte adopté : http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?type=TA&reference=P8-TA-20...

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche