Accord UE-Turquie : nouveau chèque en blanc de trois milliards pour Erdogan

Accord UE-Turquie : nouveau chèque en blanc de trois milliards pour Erdogan

Je partage avec vous le communiqué de presse que j'ai rédigé sur la décision de la Commission de persévérer dans le terrible accord UE-Turquie sur les réfugiés. Cette semaine la Commission a annoncé que la deuxième enveloppe de son aide financière serait versée à ce programme.

Cela profitera au régime d'Erdogan et continuera d'affaiblir les droits des demandeurs d'asile.

 

 

Je vous serais reconnaissante de bien vouloir faire circuler ce communiqué ci-dessous en version française et en version anglaise.

Accord UE-Turquie : nouveau chèque en blanc de trois milliards pour Erdogan

La Commission européenne a annoncé hier qu’elle s’apprête à engager, comme convenu dans le cadre de son accord honteux avec la Turquie en ce qui concerne les réfugiés présents dans ce pays,  la deuxième tranche de son aide financière, soit 3 milliards d’euros supplémentaires, dont une partie seulement va directement aux ONG et alors que la très grande majorité des réfugiés et notamment des réfugiés syriens, ne sont pas pris en charge par les autorités turques, mais par ces organisations.

Dont acte. Non contents d’avoir sous-traité l’accueil des réfugiés à un pays qui n’est pas signataire de la Convention de Genève et dont la dérive autoritaire et les violations des droits fondamentaux dans tous les domaines ne peuvent plus être ignorée par personne, la Commission européenne et les États membres s’apprêtent donc à signer un nouveau chèque en blanc au régime d’Erdogan.

Cela fait deux ans maintenant que le Parlement européen, les ONG et les organisations internationales nous alertent sur les risques et les violations des droits fondamentaux qui pèsent sur les réfugiés présents en Turquie.

Au lieu de s’assoir sur leurs obligations internationales, l’Union européenne et les États membres feraient mieux d’assurer des voies légales et sûres pour les demandeurs d’asile et réfugiés, y compris pour les citoyens de Turquie, afin qu’ils puissent rejoindre, en toute sécurité, le territoire européen.

L’Union européenne se rend une fois de plus coupable d’entretenir indirectement ces dérives. Ce soutien cynique au régime turc doit cesser. 

15.03.18

******************

EU-Turkey agreement: new blank cheque of three billion for Erdogan

The European Commission announced yesterday that it is preparing to commit, as agreed under its shameful agreement with Turkey for refugees in the country, the second tranche of its financial assistance of € 3 billion euros. Only one part of this assistance goes directly to NGOs, while the vast majority of refugees, including Syrian refugees, are not taken in charge by the Turkish authorities, but by these organizations.

The European Commission and the Member States have outsourced the reception of refugees to a country that is not a signatory to the Geneva Convention and whose authoritarian drift and violations of fundamental rights can no longer be ignored by anyone. The European Union is now preparing to sign a new blank cheque for Erdogan’s regime.

It has been two years since the European Parliament, NGOs and international organizations alert us to the risks and violations of fundamental rights affecting refugees in Turkey.

Instead of turning their backs on their international obligations, the European Union and the Member States should rather provide legal and safe immigration channels for asylum seekers and refugees, including citizens of Turkey, in order to allow them to safely join the European territory.

The European Union is once again guilty of indirectly maintaining these abuses. This cynical support for the Turkish regime must stop.

15.03.18

Fichier attachéTaille
2018-03-15_communique_de_presse_-_accord_ue-turquie_nouveau_cheque_en_blanc_de_trois_milliards_pour_erdogan.pdf176.61 Ko
2018-03-15_press_release_-_eu-turkey_agreement_new_blank_cheque_of_three_billion_for_erdogan.pdf175.1 Ko
Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche