Acquis de Schengen : Une Europe forteresse sans cesse renforcée

Voir la vidéo

Intervention lors des débats sur les modification du système Schengen - Strasbourg 6 juillet 2011

Que de voix pour saluer les acquis de Schengen. On ne peut parler de la liberté de circulation à l'intérieur de l'Union européenne sans parler de ses conséquences sur sa fermeture à l'extérieur. Cessons de nous faire peur avec quelques dizaines de milliers de Tunisiens. Cessons les amalgames. Et parlons des dizaines d'hommes et de femmes enfermés dans des centres de rétention aux frontières de l'Europe de part et d'autre de ces frontières.

Des dizaines d'entre eux sont renvoyés dans leur pays d'origine sans même avoir pu mettre en œuvre leur droit à l'asile. D'autres sont privées de leur droit de vivre en famille. Où sont les droits fondamentaux de ces hommes de ces femmes et de ces enfants ?

Qu'en est-il de leur liberté de circulation? Qu'en est-il de la solidarité entre les pays de l'Union et vis à vis des pays tiers quand on conditionne les accords de partenariat à la réadmission de leurs ressortissants.

Comment laisse-t-on des dizaines de personnes mourir en Méditerranée sans tout mettre en œuvre pour sauver des vies humaines?

Je suis désolée mais je ne crois pas que nous ayons tant de raisons d'être fiers des acquis de Schengen.

Marie-Christine Vergiat

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche