Afrophobie : Parlons de l'Histoire sans tabou et condamnons les discriminations et violences

Voir la vidéo

Je suis intervenue le 14 mars 2019 en session plénière au sujet des droits fondamentaux des personnes d'ascendance africaine et de l'afrophobie dont elles sont bien souvent victimes.

Retrouvez cette intervention sur YouTube.

"Monsieur le Président, pour la première fois, nous avons, dans cet hémicycle, un débat sur l’afrophobie, ce racisme essentiellement fondé sur la couleur de la peau. Les afro-descendants sont immigrés, descendants d’immigrés mais aussi européens, certains, depuis plusieurs générations, tels nos concitoyens ultramarins.

Il y a un impensé, un racisme spécifique vis-à-vis des personnes noires, lié à l’Histoire du continent européen, à un refus d’affronter notre Histoire et sa violence vis-à-vis de l’Afrique, via l’esclavage, le trafic d’êtres humains, le colonialisme et le néocolonialisme.

On le retrouve même dans certains discours politiques, notamment à l’égard des migrants subsahariens. Alors, oui, il faut parler de cette Histoire sans tabou, dénouer les préjugés, reconnaître les faits et ce qu’il faut appeler des « crimes contre l’humanité », comprendre les spécificités de ce racisme pour éviter qu’il ne se perpétue, y compris dans nos institutions, éduquer, et condamner les discriminations et les violences, y compris policières. Il faut accepter l’altérité et faire vivre l’article 1er de la déclaration universelle des droits de l’homme et dire, avec Aimé Césaire, il y a là un fait essentiel, on est noir et cela compte."

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche