Alimentation et Agriculture : un rapport qui sert les intérêts de l’industrie agro-alimentaire au détriment des petits agriculteurs

Alimentation et Agriculture : un rapport qui sert les intérêts de l’industrie agro-alimentaire au détriment des petits agriculteurs

Explication de vote sur le rapport d'initiative du Parlement européen adopté le 30 mai 2018 sur l’avenir de l’alimentation et de l’agriculture

Le Parlement européen a adopté un rapport d’initiative sur l’avenir de l’alimentation et de l’agriculture en vue de la réforme de la PAC.

Nul doute que la politique agricole commune doit être réorientée mais elle doit l’être via une politique publique forte axée sur la durabilité.

Or, le rapport rejette toute possibilité de renationalisation de la PAC et demande d’intensifier déréglementation et privatisation. Le texte n’hésite même pas à « rappeler » les objectifs de productivité de l’agriculture et la nécessité de privatiser la gestion des risques climatiques via des mécanismes d’assurance individuelle à la charge des agriculteurs. On voit quels intérêts sont ainsi servis (ceux de l’industrie agro-alimentaire) et comment ceux des petits agriculteurs sont bafoués.

Les amendements déposés par la GUE/NGL ont quasi tous été rejetés à l’exception de celui visant à supprimer les subventions indirectes à la tauromachie dont je me félicite de l’adoption.

Quant à la sécurité alimentaire, le rapport insiste pour que le secteur agricole ne pâtisse pas des accords commerciaux avec les pays tiers, tout en exhortant la Commission à lever les obstacles à l’accès au marché des pays tiers. Comprenne qui pourra !

J’ai donc voté contre ce rapport.

 

Lien vers le texte adopté : http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?type=TA&reference=P8-TA-20...

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche