Aller plus loin que des mesures incitatives pour lutter contre l'obsolescence programmée

Aller plus loin que des mesures incitatives pour lutter contre l'obsolescence programmée

Explication de vote

Ce rapport d’initiative très attendu porté par le député écologiste français Pascal Durand s’attaque, à l’obsolescence programmée.

La course aux profits et le manque d’information des consommateurs poussent les constructeurs à négliger la qualité et la durée de vie des produits. Cette surenchère consumériste est un enjeu écologique mais aussi économique.

Porter à la connaissance du client la durée de vie d’un produit est la première nécessité.

Le rapport propose l’adoption de critères ou label européens, la mise en place d’un système indépendant de contrôle, une meilleure protection des « lanceurs d’alerte » ainsi que des mesures dissuasives appropriées pour les producteurs.

Il s’agit de renforcer le principe de responsabilité élargie du producteur tout en développant les bonnes pratiques.

Je regrette que toute la droite du Parlement européen (PPE, ECR et ALDE) ait fait pression pour que ces mesures soient seulement incitatives alors que des mesures contraignantes sont indispensables pour établir un rapport de force, qui ne profite plus aux grands fabricants aux dépens des consommateurs.

Ce  texte demeure nécessaire, comme une première étape qui a le mérite d’alerter et de proposer des pistes à un problème qu’il faudra résoudre.

J’ai donc voté pour.

 

Date du vote: 04/07/2017

Lien vers le texte adopté

 

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche