Aminetu Haidar : La majorité PPE / S&D déshonore le Parlement européen

Hier, le prix Sakharov (prix des droits de l'Homme du Parlement européen) était remis en grande pompe à l'association Mémorial pour son combat pour la défense des droits de l'Homme en Russie, ce dont je me félicite.

Aujourd'hui, les parlementaires du PPE et de S&D, sur demande de Martin Schulz, président du groupe S&D, ont refusé de laisser discuter la résolution commune élaborée par l'ensemble des groupes politiques du Parlement européen sur la situation d’Aminetu Haidar, défenseuse pacifiste des droits de l'Homme au Sahara occidental.

Alors qu'Aminetu Haidar, en grève de la faim depuis le 15 novembre dernier en signe de protestation après son expulsion par les autorités marocaines vers l'Espagne, vient d'être hospitalisée, ce mépris des règles du Parlement européen et de ses procédures est un signe sans nom en direction de tous les défenseurs des droits de l'Homme partout à travers le monde.

Les droits de l'Homme ne sont pas à géométrie variable et ne peuvent évoluer dans l'espace et dans le temps. La voix du Parlement sur ces questions essentielles pour la démocratie ne peut évoluer pour des motifs purement diplomatiques et des intérêts propres à tel ou tel Etat ou à tel ou tel groupe fussent-ils majoritaire au sein du Parlement.

Les groupes GUE/NGL, Verts et ALDE ont protesté en vain devant ce déni de démocratie et ce mépris pour le sens des responsabilités des députés européens.

Il est plus indispensable que jamais de se mobiliser pour qu'Aminetu, cette "Gandhi sahraoui" puisse revenir dans son pays en toute liberté.

 

Marie-Christine VERGIAT

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche