Arabie Saoudite : Il faut libérer les défenseurs des droits des femmes !

  • user warning: Disk full (/var/tmp/#sql_78f_0); waiting for someone to free some space... query: SELECT t.*,v.weight AS v_weight_unused FROM term_node r INNER JOIN term_data t ON r.tid = t.tid INNER JOIN vocabulary v ON t.vid = v.vid WHERE r.vid = 4704 ORDER BY v.weight, t.weight, t.name in /var/www/vhosts/eurocitoyenne.fr/httpdocs/modules/taxonomy/taxonomy.module on line 640.
  • user warning: Disk full (/var/tmp/#sql_78f_0); waiting for someone to free some space... query: SELECT DISTINCT b.* FROM blocks b LEFT JOIN blocks_roles r ON b.module = r.module AND b.delta = r.delta WHERE b.theme = 'cti_flex' AND b.status = 1 AND (r.rid IN (1) OR r.rid IS NULL) ORDER BY b.region, b.weight, b.module in /var/www/vhosts/eurocitoyenne.fr/httpdocs/modules/block/block.module on line 460.
Voir la vidéo

Je me suis exprimée en session plénière au Parlement européen le 31 mai 2018 lors du débat sur la situation des défenseurs des droits des femmes emprisonnés injustement en Arabie Saoudite.

La résolution commune qui a été adoptée est bien en deçà de ce que nous demandions dans la proposition de résolution que j'ai déposée au nom de la GUE/NGL.

C'est pour cette raison que j'ai décidé de ne pas co-signer le texte qui a été soumis au vote, mais de voter malgré tout en faveur de cette résolution pour ne pas affaiblir sa portée.

Si je ne suis pas satisfaite de ce texte qui ne va pas assez loin je me félicite néanmoins qu'il ait été adopté à une très large majorité (525 votes en faveur) envoyant ainsi un message fort de la part du Parlement européen au régime saoudien.

"Monsieur le Président, la différence de ton des urgences de ce matin montre combien, ici, tous les pays ne sont pas traités à la même enseigne par certains. Il y a les pays amis, partenaires et les autres.

La lettre envoyée par l’ambassade saoudienne est un morceau d’anthologie. Le pays serait dans une phase de réformes massives. Dont acte. Il y a du chemin à parcourir pour le sortir du Moyen Âge, notamment pour les femmes qui vivent encore sous l’entière tutelle des hommes. En effet, les femmes vont enfin avoir le droit de conduire. Quelle avancée en 2018! Et qu’en penser quand, quelques jours avant l’entrée en vigueur de ce droit, des militantes et des militants des droits des femmes sont arrêtés, comme Loujain al-Hathloul, pour avoir commis un crime de lèse-majesté en assistant à une réunion de la CEDAW, et sont mis au secret.

Alors, si le prince Ben Salmane a une réelle volonté de réforme, ces hommes et ces femmes, dont Raïf Badawi, notre prix Sakharov, qui ne sont pas au service d’étrangers, mais à celui de la liberté, doivent être libérés et le prince doit cesser de martyriser le peuple yéménite."