Briefing GUE/NGL - Retour sur le débat sur le droit de manifester pacifiquement et l'usage proportionné de la force

Briefing GUE/NGL - Retour sur le débat sur le droit de manifester pacifiquement et l'usage proportionné de la force

Le 12 février 2019, je suis intervenue lors du point presse de la GUE/NGL suite au débat de la veille initié par la GUE/NGL sur le droit de manifester pacifiquement et l'usage proportionné de la force.

La vidéo du point presse de la GUE/NGL est accessible en cliquant ici.

J'ai notamment regretté que lors du débat que nous avons tenu au Parlement européen sur le sujet, le commissaire Timmermans en charge de cette question et qui était jusqu'alors présent dans l'hémicycle, se soit éclipsé pour laisser place au commissaire à la pêche, pour éviter de prendre position sur ce sujet.

Le droit de manifester est le droit de s'exprimer collectivement et le droit de s'associer. Donc il ne peut y avoir d'entrave à ce droit que de manière justifié et proportionné.

Or actuellement dans l'UE, on voit de nombreuses entraves au droit de manifester notamment en Hongrie, en Roumanie, en Espagne particulièrement en Catalogne, mais aussi en France avec le mouvement des Gilets Jaunes. C'est sur ce point que j'ai tenu à insister face au bilan des victimes de violences liées aux armes mutilantes comme le LBD 40.

 

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche