Communiqué de presse de la GUE/NGL - L'UE doit mettre la Turquie devant ses responsabilités face à la question des détentions illégales

Communiqué de presse de la GUE/NGL - L'UE doit mettre la Turquie devant ses responsabilités face à la question des détentions illégales

Je vous invite à lire le communiqué de presse de la GUE/NGL sur le cas de Selahattin Demirtaş le leader du HDP qui est jugé aujourd'hui 12 décembre 2018 en Turquie.

Notre groupe soutient Demirtas et le HDP et appelle la Turquie à appliquer la décision de la CEDH demandant la libération de Demirtas.

Nous avons obtenu d'avoir un débat en plénière sur la situation de Demirtas mardi 11 décembre 2018.

L'UE doit mettre la Turquie devant ses responsabilités face à la question des détentions illégales

Alors que le leader politique kurde et ancien candidat à la présidence, Selahattin Demirtaş, est jugé aujourd'hui en Turquie, les députés de gauche ont exhorté l'UE à prendre des mesures concrètes pour défendre le jugement de la Cour européenne des droits de l'homme réclamant sa libération.

«Selahattin Demirtaş a été arrêté il y a plus de deux ans. Il a fait l'objet de 29 enquêtes et risque jusqu'à 150 ans de prison », a déclaré l'eurodéputée Marie-Christine Vergiat (France, indépendante) à la Haute Représentante Federica Mogherini au Parlement européen. "Les accusations sont basées sur des discours prononcés pour soutenir le processus de paix en Turquie, que l'UE a soutenu."

Alors que la récente décision de la CEDH a donné de l'espoir aux militants de la paix, les autorités ont arrêté cinquante personnes cette semaine simplement pour avoir soutenu une grève de la faim de la députée kurde, Leyla Güven.

À propos du récent commentaire du président turc Erdoğan selon lequel la décision n’était pas contraignante, M. Vergiat a déclaré qu’il «bafouait la loi du Conseil de l’Europe».

Lors de l'ouverture de la séance plénière lundi, Vergiat et le groupe GUE / NGL ont demandé une déclaration de Mogherini et une discussion sur la question afin de montrer notre solidarité avec Demirtaş. «Nous avons demandé ce débat parce qu'il est un symbole de ce qui se passe en Turquie et de demander à la Haute Représentante comment, concrètement, elle peut agir pour faire respecter la décision de la CEDH." La Cour a déclaré que son emprisonnement avait pour "objectif ultime d'étouffer pluralisme et limiter la liberté de débat politique ".

Note: Photo-action des députés aujourd'hui à Strasbourg en faveur de Selahattin Demirtaş.

Marie-Christine Vergiat

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche