Communiqué de presse "Election de la Commission Juncker : la majorité du Parlement européen ajoute la faute Politique et l'incurie au ridicule!"

Le Parlement européen a approuvé la nouvelle Commission européenne présidée par M. Juncker par 423 voix pour, 209 contre et 67 abstentions ; M. Juncker fait moins bien que les deux Commissions Barroso.

Pour autant, ce n'est pas le gage d'une Commission plus compétente. Ce n'est rien d'autre que la prolongation des mêmes dogmatismes et cela ne répond pas au message envoyé par les citoyens européens lors des dernières élections. Cette "nouvelle" Commission n'est pas à la hauteur des défis notamment sociaux, économiques mais aussi démocratiques qui sont devant l'Union européenne. Ce sera peut-être pire, mais n'insultons pas l'avenir.

 

La désignation des candidats commissaires ainsi que l'organisation politique et le périmètre des différents portefeuilles des commissaires avait déjà écorné cette image donnée par M. Juncker, les auditions des candidats devant le Parlement européen ont fini de la ruiner.

 

La majorité du Parlement européen porte une responsabilité dans ce fiasco annoncé. Car l'évaluation sérieuse des candidatures  a très vite cédé le pas à un chantage entre les principaux groupes politiques, PPE, S&D et ALDE.

 

La majorité du Parlement européen a ajouté au ridicule de son positionnement l'incurie et la faute politique en acceptant cette nouvelle Commission sans changement. Deux tristes caricatures de ce qu'il n'aurait pas fallu faire :

- le maintien de M. Navracsis, Commissaire Hongrois à la culture, à l'éducation et à la jeunesse, même privé de la citoyenneté, alors qu'il est le ministre qui a porté les réformes anti-démocratiques de son pays ;

- sans même parler de M. Canete à l'énergie, alors que son intérêt pour les compagnies pétrolières est aujourd'hui démontré, ne sont que.

 

J'ai donc voté sans états d'âme contre la Commission Juncker. Et que ceux qui l'ont soutenue, quels qu'ils soient, ne viennent pas nous donner des leçons sur les décisions à venir.

 

Strasbourg, le 22 octobre 2014

 

Composition de la Commission Juncker ici 

 

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche