Communiqué de presse GUE/NGL : Les députés de gauche restent fermes avec les alliés de l'opposition contre Erdoğan

Communiqué de presse GUE/NGL : Les députés de gauche restent fermes avec les alliés de l'opposition contre Erdoğan

Je partage avec vous le dernier communiqué de presse de la GUE/NGL suite au troisième congrès dimanche 11 février du Parti démocratique des peuples (HDP), deuxième parti d'opposition en Turquie.

Le congrès du HDP a eu lieu quelques jours après la publication de l'Appel à la paix et au dialogue suite aux attaques turques à Afrin, appel que j'ai co-signé aux côtés de 99 autres députés du Parlement européen. La même semaine, le Parlement européen a eu un débat en session plénière auquel j'ai participé pour demander à Ankara de mettre fin à l'état d'urgence, utilisé par Erdoğan pour cibler les opposants politiques, la justice, les ONG et les médias.

La version originale du communiqué est disponible sur le site de la GUE/NGL.

Les députés de gauche restent fermes avec les alliés de l'opposition contre Erdoğan

Le groupe de gauche du Parlement européen a exprimé sa solidarité avec le principal parti de gauche de l'opposition, le HDP, alors que les députés européens et plus de 30.000 délégués assistaient à son troisième congrès annuel à Ankara dimanche malgré une sécurité renforcée.

Pervin Buldan, un Kurde, et Sezai Temelli, un Turc ont été élus comme les nouveaux coprésidents du HDP - remplaçant Selahattin Demirtaş et Serpil Kemalbay. Demirtaş et l'ancien chef du parti, Figen Yüksekdağ, sont toujours en prison pour diverses accusations imposées par l'État.

La présidente de la GUE / NGL, Gabi Zimmer, s'est adressée au congrès et a salué le courage et le défi des délégués face aux menaces et intimidations répétées:

"Je suis ravie d'être ici avec vous et de voir que personne à ce congrès n'a peur de se présenter comme la principale opposition en Turquie - une opposition qui fait campagne pour la paix et le dialogue, pour les droits des femmes et une solution pacifique pour la question kurde. Vous n'êtes pas seuls !

En référence au leader autoritaire de la Turquie, Recep Tayyip Erdoğan, Zimmer a déclaré:

"Aucune personne n'a le droit de déterminer comment chacun coexiste en Turquie."

Le congrès du HDP a eu lieu quelques jours après que les eurodéputés eurent demandé à Ankara de mettre fin à l'état d'urgence depuis le coup d'Etat raté de juillet 2016 et utilisé par Erdoğan pour cibler les opposants politiques, la justice, les ONG et les médias.

Martina Michels, députée européenne, membre de la délégation du Parlement européen en Turquie, était également présente au congrès. Elle a relayé que certains délégués ont encore confiance dans l'UE pour faire la bonne chose et ne pas se plier aux exigences d'Erdoğan :

"Au congrès du HDP, on a l'impression que les membres du parti et leurs nouveaux coprésidents feront de leur mieux pour s'assurer que l'opposition politique est entendue et perçue comme une alternative."

"Cela dit, ils ont encore besoin d'un énorme soutien et d'une voix forte de l'UE pour promouvoir les droits de l'Homme en Turquie. Les accords anti-réfugiés et migrants visant à maintenir l'Europe forteresse et la poursuite des exportations d'armes vers la Turquie ne sont pas la base d'une politique de voisinage cohérente avec un pays qui a longtemps été autoritaire et rebelle."

Zimmer et Michels ont également présenté une pétition pour la paix et le dialogue aux délégués du HDP. Signé par 100 eurodéputés de tous les horizons politiques, il dénonce l'invasion turque d'Afrin et appelle Ankara à un retour à la paix.

Zimmer a conclu: "Il est concevable que l'appel à la paix ait encore une fois mené à l'arrestation de mandats, à l'emprisonnement et à la persécution, et que les droits humains à la liberté d'expression et d'ingérence politique aient été négligés. Cela vaut également pour les anciens coprésidents, Selahattin Demirtaş et Figen Yüksekdağ. Nous exigeons leur libération immédiate des prisons turques."

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche