Composition du Parlement européen : Pour une répartition des sièges qui corrige les déséquilibres entre États

Composition du Parlement européen : Pour une répartition des sièges qui corrige les déséquilibres entre États

Explication de vote sur le rapport adopté le 13 juin 2018 par le Parlement européen sur la composition du Parlement

Ce rapport fait suite à celui de février dernier sur la composition du Parlement pour répartir les sièges britanniques après le Brexit.

La réorganisation du Parlement votée en février prévoyait, au cas où le Brexit aurait lieu avant les élections, trois principes généraux : le respect du principe de proportionnalité dégressive consacré par le Traité, l’absence de réduction du nombre de sièges pour aucun État membre, et la correction des déséquilibres existants.

Seuls 27 des 73 sièges occupés actuellement par les britanniques seront réaffectés. Le nombre de sièges du Parlement sera donc réduit à 705 membres; les autres restant disponibles en cas de nouvelles adhésions.

La correction de la proportionnelle inversée, système qui lésait la représentation française, nous fera passer de 74 à 79 sièges.

Ce vote, à l’inverse de celui de février, ne concernait pas la création de listes transnationales pour lesquelles quelques sièges auraient pu être utilisés. Le Conseil a bloqué cette possibilité soutenue par le Parlement. La proposition se contente de donner le feu vert à une nouvelle répartition des sièges.

Cette proposition de répartition des sièges est largement consensuelle et corrige des déséquilibres existants entre les États membres et respecte strictement la dégressivité.

J’ai voté pour.

Lien vers le texte adopté : http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//TEXT+TA+P8-T...

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche