Congé de maternité: un revers et un manque de respect pour les droits des femmes

Congé de maternité: un revers et un manque de respect pour les droits des femmes

Je regrette profondément que le Conseil ait refusé d'écouter le Parlement sur un sujet aussi important que le congé de maternité. Le Parlement européen avait voté le 20 octobre un texte qui allait dans le bon sens en demandant un droit à congé de maternité de 20 semaines (au lieu de 16 semaines en France). Ce refus du Conseil des ministres d'écouter le Parlement européen montre une fois de plus l'irrespect du Conseil face aux décisions prises par les représentants directs des citoyens.

Lors de la réunion à Bruxelles lundi, les ministres de l'UE des affaires sociales ont refusé d'accepter les propositions du Parlement européen concernant les normes minimales du congé de maternité. On s'attend à ce que le Conseil entérine sa propre position au cours de l'année prochaine.

La députée Ilda Figueiredo (Portugal), coordinatrice pour le groupe GUE/NGL à la Commission FEMM a déclaré:

« Le rapport sur la directive relative au congé de maternité a été rejeté par les États membres. Cela montre un manque de respect pour ce qui a été voté au Parlement et est surtout un revers et un manque de respect pour les droits des femmes. Le 20 octobre 2010, nous avions voté au Parlement européen un congé de maternité de 20 semaines au moins pour toutes les travailleuses, sans réduction de rémunération. Aujourd'hui, le Conseil rejette notre position et les nouvelles dispositions demandées par le PE. C'est tout à fait inacceptable"

Prochaines étapes :

La présidence belge a annoncé qu'elle présenterait avant la fin de l'année des recommandations sur la manière de procéder.

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche