Consultation du CESE sur la création d'un pilier européen des droits sociaux - Explication de vote

Consultation du CESE sur la création d'un pilier européen des droits sociaux - Explication de vote

Bruxelles, le 28 avril 2016: Le Parlement a été appellé à voter pour que le Le Comité économique et social européen soit consulté sur la création d'un pilier européen des droits sociaux

Le Comité économique et social européen (CESE) est l'institution européenne représentant les milieux socio-économiques européens. Ses membres sont nommés par les États Membres. il n'a malheureusement qu'un rôle consultatif.
 
Les 350 conseillers regroupés au CESE représentent le point de vue des organisations syndicales et patronales, des ONG, du monde de l'agriculture, de l'artisanat, des professions libérales et des consommateurs. L'économie sociale y est également assez bien représentée. Il est l'équivalent européen du Conseil économique, social et environnemental français.
 
Le Traité sur le fonctionnement de l'Union européenne prévoit sa consultation sur certaines questions par les autres institutions européennes (Conseil, Commission et Parlement européen).
 
Dans ce texte, le Parlement européen demande que le CESE émette un avis sur la création d'un pilier européen des droits sociaux. Cela parait la moindre des choses et le sujet me parait important même si je suis dubitative sur les suites d'autant que je considère que les avis du CESE sont insuffisamment utilisés et pris en compte. Je pense néanmoins que c'est une forme importante de consultation des acteurs sociaux. Et je suis donc par principe favorable à ses avis tout comme à une plus large consultation de la "société civile " surtout lorsqu'il s'agit des droits dont ils sont les principaux acteurs
 
J'ai donc bien sûr voté en faveur de cette consultation en espérant qu'elle ouvrira de nouvelles perspectives y compris pour cette autre Europe à laquelle j'aspire plus que jamais.

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche