Contre de faibles seuils de contamination radioactive des aliments après un accident nucléaire - explication de vote

En 2013, la Commission européenne a proposé un règlement du Conseil sur les niveaux maximaux admissibles (NMA) de contamination radioactive des aliments après un accident nucléaire ou dans toute autre situation d'urgence radiologique.

Une large majorité du Parlement européen a accepté des seuils élevés de contamination radioactive des aliments en cas d’accident nucléaire en Europe.

En effet, les niveaux maximaux admissibles de contamination ne couvrent qu'une petite partie des aliments contaminés lors d'un accident nucléaire et écartant des aliments dits de moindre importance. Ces seuils ont été établis par le groupe d'expert Euratom sur la base d'un avis de novembre 2012.

Je regrette que l'amendement que nous avions déposé conjointement avec les Verts pour diviser par 10 les niveaux maximaux a été rejeté. Ce résultat est inacceptable car il met en danger la santé de la population, en contradiction avec les dispositions communautaires en matière de sécurité alimentaire et avec les dispositions du Traité demandant de garantir un niveau élevé de la santé publique.

J'ai donc voté contre ce rapport.

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche