Contre des solutions de capitalisme vert à la COP21 - explication de vote

Bruxelles, le 14 octobre 2015 : Ce rapport traite de la préparation de la 21e conférence des Nations unies sur le climat qui se tiendra à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015 et se veut la feuille de route du Parlement dans cette perspective.

A raison, ce rapport appelle le texte final de la COP21 à être juridiquement contraignant pour éliminer les émissions mondiales de CO2 d'ici 2050, de manière à maintenir le réchauffement climatique en-dessous de la barre des 2°C. Il préconise un triple objectif : une réduction d'au moins 40% des émissions de gaz à effet de serre par rapport aux niveaux de 1990, un objectif de 40% d'efficacité énergétique et un objectif de 30% d'ici à 2030 pour les énergies renouvelables.

Cependant, ce rapport continue de soutenir le système européen d'échange de quotas d'émission carbone, dit "marché carbone", dont l'inefficacité et les dangers ne sont plus à démontrer. Ces mécanismes de "capitalisme vert" ne sont que de fausses solutions écologiques.

Parce que ce rapport n'est pas à la hauteur des enjeux du moment et relève une part d'hypocrisie au regard des solutions proposées actuellement y compris par le choix du rapporteur (un socialiste français), je me suis abstenue.

 

http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?type=REPORT&reference=A8-2...

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche