Contre la dérégulation du marché numérique - explication de vote

Strasbourg, le 19/01/2016 : Le secteur du numérique a une importance croissante dans tous les domaines de la vie de chacun d'entre nous. C'est pourquoi les enjeux économiques ne peuvent être déconnectés des autres enjeux.

Le secteur du numérique a une importance croissante dans tous les domaines de la vie de chacun d'entre nous. C'est pourquoi les enjeux économiques ne peuvent être déconnectés des autres enjeux. Or c'est ce que fait ce rapport en considérant que l'avenir de la politique numérique passe nécessairement et uniquement par la dérégulation et l'ouverture des marchés. La concurrence permet "aux consommateurs d'avoir plus de choix". C'est un grand classique des politiques européennes mais on sait malheureusement ce qu'il en est. Une pluralité réelle de choix pour une minorité et du "low cost" pour la grande majorité. Le Parlement européen a perdu une occasion de porter un projet ambitieux prenant en compte l'ensemble des enjeux, à commencer par la garantie d'un accès égal et universel aux services numériques pour réduire vraiment la fracture numérique. Les inquiétudes concernant la protection des travailleurs du numérique ou encore les droits d'auteurs n'ont même pas été évoquées et encore moins prises en compte. Une occasion perdue pour prendre réellement en compte l'intérêt général sur ce secteur important pour l'avenir. J'ai donc voté contre.

 

http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//TEXT+TA+P8-TA-2016-0009+0+DOC+XML+V0//FR&language=FR

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche