Contre le 4e paquet ferroviaire - explication de vote

Bruxelles, le 28/04/2016 : Ce rapport fait partie d'un ensemble de trois textes constituant le soi-disant volet "technique" du 4ème "paquet ferroviaire", avant le vote imminent de son volet politique dit "commercial" à priori en juin.

Ce rapport fait partie d'un ensemble de trois textes constituant le soi-disant volet "technique" du 4ème "paquet ferroviaire", avant le vote imminent de son volet politique dit "commercial" à priori en juin.

En théorie, il vise à actualiser et approfondir une directive datant de 2004 concernant la sécurité des chemins de fer qui a établi un cadre harmonisant le contenu des normes de sécurité. Avec cette directive, l'Agence ferroviaire européenne jouera désormais un rôle clé dans la délivrance des certificats de sécurité des entreprises ferroviaires en lieu et place des agences nationales.

Pour ma part, je ne peux séparer les aspects dits techniques des aspects politiques de ses "paquets ferroviaires" qui s'inscrivent dans la logique d' "accroître la compétitivité et l’interopérabilité" des chemins de fer européens en supprimant les "entraves à la concurrence, la discrimination et l'absence d'un environnement libéralisé, dynamique et favorable aux entreprises" et ce, sans même le moindre bilan des précédents "paquets". On sait pourtant ce qu'il en est notamment en matière sociale.

Refusant l'argument selon lequel il ne s'agit que de dispositions "techniques" et convaincue au contraire qu'il s'agit d'un dossier hautement politique, j'ai voté pour la motion de rejet et contre chacun de ces textes.

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche