Création d’une "facilité européenne de soutien de la paix" : Son réel but est de financer des actions de défense et des implications militaires

 Création d’une "facilité européenne de soutien de la paix" : Son réel but est de financer des actions de défense et des implications militaires

Explication de vote sur la recommandation du Parlement européen du 28 mars 2019 pour établir une facilité européenne pour la paix.

La politique de sécurité et de défense commune est devenue l'une des principales priorités de l'UE.

Le Conseil, seul compétent en ce domaine, va franchir une nouvelle étape avec la création d’une « facilité européenne de soutien de la paix (FEP) » autrement dit un fonds spécial doté de 10,5 milliards d’euros hors budget ordinaire.

Son but est de financer des actions dans le domaine de la défense et des actions opérationnelles ayant des implications militaires.

Cela va à l'encontre de l’article 41 des Traités dont l'interprétation est décidément à géométrie variable...

Pour chaque mission militaire de l’Union, l’engagement financier de chaque État sera systématique, indépendamment de sa participation effective à la mission.

Cette approche militariste ne traite pas des causes fondamentales du déséquilibre dans les relations avec les pays tiers et du rôle joué par certains États européens.

Ces milliards seraient mieux investis dans l’aide au développement, le dialogue politique, la lutte contre la corruption.

Bref, le contraire des orientations européennes, d'autant que ce texte ne se cache pas de vouloir « renforcer l’identité européenne » par "des actions militaires communes". On se demande bien comment ils osent encore parler d'Europe de la paix ?

J'ai bien évidemment voté contre ce texte.

 

Lien vers le texte adopté : http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?type=TA&reference=P8-TA-20...

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche