Cyberdéfense : Faire peur pour justifier la hausse des fonds européens pour la défense

Cyberdéfense : Faire peur pour justifier la hausse des fonds européens pour la défense

Explication de vote sur le rapport adopté par le Parlement européen le 13 juillet 2018 sur la cyberdéfense

Le projet d’Union de la Défense est le grand chantier pour l’avenir de l’Union européenne pour les prochaines années. C’est une dérive inédite et inquiétante.

La cyber défense qui fait partie des priorités de l’OTAN deviendrait le 4ème volet de la Politique de Sécurité et Défense Commune, après la terre, l’air et la mer.

Le rapport du Parlement européen est très extensif sur le risques, réels, d’actes malveillants ou l’espionnage généralisé mais il opère toujours le même deux poids deux mesures en désignant des « ennemis ». Je ne pense pas que l’ingérence étrangère des uns soit préférable à celle des autres.

Le projet prévoit, en outre, de fondre nos moyens avec ceux de l’OTAN au mépris de toute autonomie de l’Union et de ses États membres.

Derrière cette logique, il s’agit en réalité de faire peur en désignant une menace pour justifier l’augmentation à venir des fonds européens pour la défense.

Militante de la paix, je suis convaincue que ces fonds pourraient être mieux employés d’abord au service de la paix mais aussi de la solidarité puisque ces nouveaux fonds de défense comme sécurité sont attribués au détriment des politiques de cohésion sociale.

J’ai voté contre ce rapport.

Lien vers le texte adopté : http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?type=TA&reference=P8-TA-20...

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche