Dette des pays en développement : les objectifs de développement durable doivent prévaloir sur le remboursement de la dette

Dette des pays en développement : les objectifs de développement durable doivent prévaloir sur le remboursement de la dette

Explication de vote sur le rapport adopté le 17 avril 2018 par le Parlement européen pour améliorer la soutenabilité de la dette des pays en développement

Le Parlement européen a adopté un rapport d’initiative sur la viabilité de la dette des pays en développement dans un contexte où le niveau d’endettement moyen des pays d’Afrique subsaharienne est passé de 34 % du PIB en 2013 à 48 % en 2017.

Ce rapport demande que des mesures soient prises pour garantir que les prêts aux pays en développement soient plus transparents et servent le progrès social et économique et les objectifs de développement durable.

Le rapport appelle également à restructurer la dette en annulant les dettes odieuses et illégitimes contractés par des régimes corrompus au détriment des populations les plus vulnérables.

Il demande la mise en place d’un mécanisme international de restructuration de la dette et une représentation équitable des pays en développement dans les organes de décision des institutions financières internationales.

De plus, le rapport souligne que la réalisation des objectifs de développement durable doit prévaloir sur le remboursement de la dette et demande donc l'adoption d’un règlement pour prévenir la dette par des « fonds vautours » spécialisés dans l'achat de dettes à bas prix.

Je suis favorable à ces mesures, j’ai donc voté en faveur de ce rapport d’initiative.

Texte adopté : http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//TEXT+TA+P8-T...

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche