Droits des patients en matière de soins transfrontaliers : le Marché unique des soins au détriment du droit à la santé

Droits des patients en matière de soins transfrontaliers : le Marché unique des soins au détriment du droit à la santé

Communiqué de presse de Marie-Christine Vergiat, députée européenne GUE/NGL - Front de Gauche. Le 19 janvier le Parlement européen a adopté un rapport de Françoise Grossetête (députée européenne-UMP), sur les droits des patients dans le cadre des soins transfrontaliers. Je ne peux que soutenir l'accès aux soins pour tous les citoyens de l'UE et indépendamment de l'Etat dans lequel ils se trouvent. Mais tel n'est pas l'objectif principal de ce texte, qui vise avant tout à renforcer le marché intérieur avant de promouvoir un accès universel aux soins.

Ce texte prévoit que le recours aux soins à l'étranger pourrait notamment bénéficier aux patients figurant sur de longues listes d'attente ou à ceux qui sont incapables de trouver des soins spécialisés.

Le premier droit dont les patients doivent disposer est celui de se faire soigner rapidement et de façon adéquate, sans barrière, là où ils se trouvent. Il est indécent de présenter comme un droit, l'obligation pour une personne malade d'avoir à se déplacer et à financer un voyage à l'étranger pour pouvoir se faire soigner correctement.

Au lieu de soutenir les systèmes publics de santé pour garantir l'égal accès à des soins de qualité dans le pays de résidence des citoyens, les patients sont invités à choisir leurs soins à travers l'Europe comme ils choisiraient n'importe quel produit en libre circulation dans l'Union européenne.
Je ne peux soutenir une telle conception de la santé.

Marie-Christine Vergiat

 

Strasbourg, le 20 janvier 2011

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche