Efficacité énergétique : Le Parlement a renoncé à ses objectifs ambitieux pour rester quasiment sur le statu quo.

Efficacité énergétique : Le Parlement a renoncé à ses objectifs ambitieux pour rester quasiment sur le statu quo.

Explication de vote sur la résolution du Parlement européen adoptée le 13 novembre 2018 sur l'efficacité énergétique

Dans le cadre du paquet dit « Énergies propres » la Commission européenne entend adapter et aligner la législation énergétique européenne sur les objectifs énergétiques et climatiques tels qu’adoptés dans les accords de Paris.

Elle a donc proposé la refonte du règlement pour la gouvernance de l’Union de l’énergie, de la directive relative à l’efficacité énergétique et de la directive sur la promotion des sources d’énergies renouvelables.

Considérant l’urgence climatique, le Parlement européen a pris position en première lecture sur des objectifs ambitieux en termes de réduction de consommation d’énergie, de réduction de gaz à effet de serre, de promotion de source d’énergies renouvelables et réduction de la pauvreté énergétique.

Malheureusement, après les négociations interinstitutionnelles, le compte n’y est plus.
 
Une fois encore, le Parlement européen s’est heurté au blocage du Conseil et des États membres pour qui le réchauffement climatique et le respect de leurs engagements pris lors des accords de Paris ne sont toujours pas une priorité.

Le Parlement a renoncé à ses objectifs ambitieux pour rester quasiment sur le statu quo.

Ce n’est pas ainsi que l’on répondra à l’urgence climatique, je me suis donc abstenue sur l’ensemble des textes.

 

Lien vers le texte adopté : http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?type=TA&reference=P8-TA-20...

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche