Émirats arabes unis : Liberté pour les prisonniers d'opinion ! Stop aux ventes d'armes aux EAU !

Voir la vidéo

Je suis intervenue en session plénière le 4 octobre 2018 au sujet des Émirats Arabes Unis pour demander la libération d'Ahmed Mansoor et de tous les prisonniers d'opinion.
J'ai notamment dénoncé la vente de logiciels d'espionnage par la France et l’Allemagne, pour surveiller notamment les défenseurs des droits de l’Homme comme Ahmed Mansoor.
J'ai également dénoncé le fait que la France est l’un de leurs principaux fournisseurs d’armes des Émirats arabes unis, armes qui sont ensuite utilisés dans la guerre au Yémen et qui ne font qu'empirer la situation humanitaire dans ce pays.

Mon intervention est accessible sur ma chaîne Youtube.

"Marie-Christine Vergiat, auteure. – Monsieur le Président, il y a longtemps que nous n’avions pas réussi à mettre à l’ordre du jour la question des droits de l’homme dans les Émirats arabes unis. Dans cette maison, les pays du Golfe ont beaucoup d’amis, et c’est particulièrement vrai pour les Émirats, seul pays de la région à bénéficier d’une libéralisation des visas. L

es Émirats sont l’un des pays du monde qui acceptent le plus d’immigrés. Ainsi, Dubaï ne compte que 5 % d’Émiratis. Il y a bien quelques exemples d’«Occidentaux» travaillant dans les multinationales (y compris des jeunes victimes de discriminations ici, malgré leurs diplômes, et accueillis là-bas avec des ponts d’or), mais la majorité sont des ouvriers embauchés pour de grands travaux pharaoniques et des domestiques – surtout des femmes – victimes du système de la Kafala, qui en fait des esclaves des temps modernes.

Mais, on le sait, les Émirats sont de bons clients. La France et l’Allemagne, mais également Israël, leur ont fourni des logiciels d’espionnage pour surveiller leurs citoyens, notamment les défenseurs des droits de l’homme, comme Ahmed Mansour, Ossama Al-Najjar et Nasser Bin Ghaith. P

ire, la France est l’un de leurs principaux fournisseurs d’armes via un système de corruption qui vient récemment d’être révélé par les médias français. Ces armes sont utilisées au Yémen, au mépris du traité sur le commerce des armes et avec la crise humanitaire que l’on sait.

Alors, oui, il faut mettre en place d’urgence un embargo sur les ventes d’armes, exiger des Émiratis qu’ils respectent leurs engagements internationaux et qu’ils libèrent tous les prisonniers d’opinion, et il nous faut exiger de nos États qu’ils respectent aussi leurs engagements."

 

Voici la résolution adoptée par le Parlement européen : http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//TEXT+TA+P8-T...

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche