Emissions de CO2 des véhicules : Le Parlement européen se mobilise pour un objectif un peu plus ambitieux de 40% de réduction

Emissions de CO2 des véhicules : Le Parlement européen se mobilise pour un objectif un peu plus ambitieux de 40% de réduction

Explication de vote sur le rapport adopté le 3 octobre 2018 par le Parlement européen concernant les normes de performance en matière d'émissions pour les voitures particulières neuves et pour les véhicules utilitaires légers neufs

À la suite des scandales de fraudes aux tests anti-pollution dans le secteur automobile et au moment même où les experts du GIEC ont publié un rapport alarmiste, le vote du Parlement européen sur les objectifs en matière d'émission de CO2 des véhicules prend tout son sens.

Plusieurs études ont montré que les émissions devraient être réduites de 75% d'ici 2030 ne serait-ce que les objectifs de Paris.

Pourtant la Commission propose de ne les réduire que de 30%. Non contente de ne pas sanctionner les constructeurs automobiles, la Commission en reste au statut quo au mépris de la santé des citoyens et de l'environnement.

Le Parlement européen a réussi à se mobiliser pour un objectif un peu plus ambitieux de 40%.

Même si c'est loin de ce qu'on pourrait attendre, c'est un pas en avant pour obliger l'industrie automobile à aller de l'avant.

Je me félicite que la Gauche de l'hémicycle ait su faire front (cf détail du vote)

J'ai voté pour tout en m'inquiétant pour les négociations à venir avec le Conseil.

Résultat des votes : http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-%2f%2fEP%2f%2fNONS...

Texte adopté :

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche