Entrepreneuriat féminin européen - explication de vote

Strasbourg, le 19/01/2016 : Les femmes sont encore trop absentes du monde de l’entreprise, n’y représentant que 31% des emplois de ce secteur.

Les femmes sont encore trop absentes du monde de l’entreprise, n’y représentant que 31% des emplois de ce secteur. Donc acte. Le rapport entend promouvoir le développement de l’ « entreprenariat » des femmes en améliorant leur environnement par le développement des services en matière de garde d’enfants et du congé de paternité. La lutte contre les stéréotypes affectant les évolutions de carrière est présentée comme une priorité tout comme la lutte contre la discrimination dans l’accès aux prêts bancaires. Je ne peux qu’encourager ce type d’initiatives qui valent pour tout ce qui concerne l’égalité et notamment l’égalité professionnelle des femmes et des hommes. J’ajoute que la question de garde d’enfant est un problème parental et pas seulement un problème pour les femmes. L'entrepreneuriat comme seule solution pour réduire le chômage en Europe n’est pour moi qu’un pis-aller qui ne doit pas faire oublier que d’autres politiques sont possibles dans l’Union Européenne. Ainsi, la création d’emplois dans le secteur public et l’impact des politiques d’austérité sur les carnets de commande des PME sont comme par hasard absents de ce rapport. Je me suis donc abstenue sur ce rapport.

 

http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//TEXT+TA+P8-T...

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche