Europe de la défense : on est dans une escalade guerrière contraire aux traités

Europe de la défense : on est dans une escalade guerrière contraire aux traités

Explication de vote sur le rapport adopté par le Parlement européen le 3 juillet 2018 au sujet du programme européen de développement industriel dans le domaine de la défense

L’Union européenne poursuit sa fuite en avant militariste.

Le rapport du Parlement européen porte sur le développement de l’industriel en matière de défense. 64 ans après de rejet de la Communauté Européenne de Défense (CED), voilà l’Europe de la défense qui revient par la petite porte.

Il s’agit de renforcer la recherche militaire et l’investissement industriel en injectant, dans un premier temps, 500 millions d’euros.

C’est en contradiction flagrante avec l'article 41.2 du Traité de l’UE qui interdit les dépenses militaires dans le budget de l’UE.

Une nouvelle preuve des interprétations à géométrie variable des traités.

Le rapport vante « l’autonomie stratégique européenne » et affiche son objectif de 2% du PIB affecté aux dépenses militaires. Comme quoi, quand on veut trouver de l’argent on en trouve, tout est question de choix politiques.

Alors que les besoins sociaux sont criants et qu’aucune menace miliaire sérieuse ne pèse sur l’UE, cette politique est particulièrement inquiétante.

Cette escalade guerrière tourne le dos aux objectifs annoncés lors de la construction européenne. Ce n’est pas ainsi que l’on répondra aux préoccupations des citoyens européens qui sont avant tout sociales. Pour moi, c’est non.

Lien vers le texte adopté : http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?type=TA&reference=P8-TA-20...

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche