Explication de vote : pêche dans la mer Baltique

Cette proposition législative propose d’établir un cadre pour la gestion des stocks de cabillaud, de hareng et de sprat en mer Baltique, autrement dit de mettre en œuvre une politique pour le rétablissement et le maintien des espèces mettant en place un volume optimal de capture qui peut être prélevé chaque année sans menacer la reproduction de l’espèce.

Je me félicite de l’adoption de l’amendement demandant que les objectifs soient atteints d’ici à 2015, au plus tard en 2020.

Cependant, il est nécessaire d’aller plus loin et d’agir de manière globale pour conserver l’équilibre de l’écosystème. Je regrette donc que les amendements proposés par mon groupe concernant tant les prises accessoires que les possibles retombées de la surpêche pour les autres espèces (oiseaux, mammifères marins etc.) aient été rejetés.

L’opposition entre intérêts des pêcheurs et de l’écosystème est factice et stérile. L’intérêt des pêcheurs réside dans la protection des ressources maritimes et de l’écosystème et passe donc par une pêche responsable qui respecte les droits des pêcheurs et prends notamment en compte les petits exploitants. Le rapporteur a demandé le renvoi du texte en commission pour prendre en compte les avis scientifiques les plus récents, j’y suis favorable.

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche