Explication de vote sur la citoyenneté de l’Union : renforcer les droits des citoyens dans une Union du changement démocratique

Explication de vote sur la citoyenneté de l’Union : renforcer les droits des citoyens dans une Union du changement démocratique

L’actualité du Brexit nous alerte sur les conséquences pour les droits des 3 millions de citoyens européens résidant au Royaume-Uni. Plus que jamais, il est indispensable de rappeler l’importance des droits liés à la citoyenneté de l’Union, notamment le droit de circuler librement.

A la suite de la publication du rapport 2017 de la Commission européenne sur la citoyenneté de l’Union, le Parlement européen vient d’adopter un rapport pour « renforcer les droits des citoyens dans une Union du changement démocratique ».

Bien que certaines de nos propositions en matière sociale aient été adoptées, d’autres plus fondamentales à mes yeux ont été rejetées. C’est notamment le cas de notre proposition d’ouverture de la citoyenneté à toutes personnes résidant sur le territoire de l’UE, y compris les migrants irréguliers et les apatrides ce qui signifie reconnaître que tous ont des droits comme le reconnait d'ailleurs la Charte des droits fondamentaux.

Il en a été de même pour notre demande de réglementation sur la propriété des médias face à la prise de contrôle croissante de ces dernières par un petit nombre de sociétés privées.

Pour ces raisons, j’ai donc préféré m’abstenir sur ce rapport.

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche