Explication de vote : sur la situation des Rohingyas

Explication de vote : sur la situation des Rohingyas

Le 14 décembre 2017, le Parlement européen a voté une nouvelle résolution sur la situation dramatique des Rohingyas en Birmanie et notamment dans l’État du Rakhine où ces derniers subissent une répression sans doute sans précédent par l’armée birmane.

Depuis août 2017, plus de 646 000 Rohingyas ont fui vers le Bangladesh.

Le 23 novembre dernier,  le Bangladesh et le Myanmar ont signé un accord de rapatriement « volontaire » ce dont le Prlement européen prend acte tout en rappelant que la dernière évaluation de la CDHUN considère que la situation actuelle dans l’État du Rakhine ne permet pas de garantir aux déplacés des « retours sûrs et durables ». En l’état, cet accord ne peut donc pas être une solution. Des retours volontaires ne seront possibles que si la situation sécuritaire et humanitaire s’améliore ce qui est loin d'être le cas.

C’est pourquoi le Parlement européen a notamment redemandé l’accès pour l’ONU, les humanitaires et les journalistes à l’État du Rakhine, l’extension de l'embargo sur les armes, le rétablissement de la citoyenneté des Rohingyas et a invité l’UE à adopter d’urgence des sanctions punitives ciblées contre les personnes responsables de violations généralisées des droits de l'Homme dans le pays.

J’ai co-signé et donc voté cette résolution pour manifester ma solidarité avec les Rohingyas.

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche