Explication de vote sur le rapport "Vers une nouvelle organisation du marché de l'énergie"

Strasbourg, le 13 septembre 2016: Ce rapport prétend faire de l’UE le premier producteur d'énergie à partir de sources renouvelables.

Ce serait une bonne chose en soi si cela n'était pas contredit par les faits et les actes.
S'il s'agissait de permettre réellement le développement d'énergies renouvelables et de cesser la dépendance tant à l'énergie nucléaire qu'aux énergies fossiles. je serais totalement pour.
Dans la réalité, l'UE consacre des sommes fabuleuses à l'énergie nucléaire et dérisoires aux énergies renouvelables y compris pour la recherche. Elle développe partout dans le monde des accords de libre échange qui conduisent à des aberrations en matière d'exportations notamment au regard de l’empreinte carbone soi-disant pour casser les prix mais qui cassent avant tout les droits des salariés et les salariés eux-mêmes et je ne parle pas de la multitude de conflits armés pour assurer le contrôle des énergies fossiles.
 
Ce texte ne crée pas la moindre illusion et quand il prétend que le marché intérieur de l’énergie va mieux protéger les consommateurs en luttant contre la réglementation des prix et les subventions, mon indignation n'a plus de limites comme si la précarité énergétique liée à l'augmentation croissante de la pauvreté, n’était pas un fléau croissant en Europe

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche