Explication de vote sur les conditions favorisant l'équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée

Strasbourg, le 13 septembre 2016: Cette résolution fait le point sur les conditions nécessaires d’une meilleure conciliation entre vie professionnelle et vie privée.

Le constat est accablant et les politiques austéritaires ne font qu'aggraver les choses (ce que dit le texte).
Quelques exemples significatifs : 11 % d'écart dans le taux d'emploi ; 47 heures de travail rémunéré pour les hommes et 34 pour les femmes mais inversé quand on ajoute le travail non rémunéré ; écart salarial toujours à plus de 16 % et une précarité et une pauvreté qui touchent essentiellement les femmes et notamment celles qui sont à la tête de familles monoparentales.
Ce rapport demande que la conciliation de la vie professionnelle, privée et familiale devienne un droit fondamental pour faire face aux défis des évolutions démographiques et sociétales en Europe et insiste notamment sur la lutte contre les stéréotypes de genre pesant tant sur les hommes que sur les femmes ; l’investissement nécessaire dans les services d’accueil, de garde, d’éducation et de soins pour les enfants comme pour les personnes dépendantes et propose de lancer une plan européen intégré de lutte contre la pauvreté infantile, conséquence de celle des parents.
Puisse ce texte permettre d’engager au moins certains des changements qu’il propose…

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche