Fermeture de l'ERT : détruire le pluralisme met en danger la démocratie

Communiqué de presse de Marie-Christine Vergiat - députée européenne Front de Gauche - Strasbourg 12 juin 2013

"La Grèce, berceau de la démocratie, ne doit pas en être le tombeau", a-t-on pu entendre à Athènes le week-end dernier lors de l'Alter-summit.

Cette phrase résonne aujourd'hui comme un mauvais présage tant la démocratie grecque est en danger du fait de la fermeture des services publics de radiodiffusion ERT, et ce, au moment même où le Parlement européen adopte une résolution sur la liberté de la presse. Le pluralisme des médias est un des fondements de la démocratie dans l'UE et partout dans le monde.

Le gouvernement grec, par une décision ministérielle, sans débat préalable avec le Parlement national, a arbitrairement fermé sans délai ERT. Ce sont 2 656 travailleurs qui se retrouvent sans emploi du jour au lendemain.

Je suis en outre scandalisée par les propos tenus ce matin au Parlement européen par le Commissaire européen Olli Rehn, qui a dédouané la Commission européenne de toute responsabilité, osant affirmer :

"La Commission n'a pas recherché la fermeture d'ERT, mais la Commission ne remet pas non plus en cause le mandat du gouvernement grec pour gérer le secteur public en Grèce (...) La Commission comprend la situation difficile du personnel d'ERT et nous attendons que les licenciements annoncés soient mis en œuvre en pleine conformité avec le cadre juridique applicable "*.

Le gouvernement grec n'a donc fait, comme l'a dit entre les lignes Olli Rehn, que mettre en œuvre une fois encore le mémorandum. Olli Rehn est bien placé pour en parler. Il représente la Commission au sein de la Troïka et participe à la rédaction des mémorandums d'austérité demandant la suppression de milliers de fonctionnaires.

Comment a-t-il osé, dans un deuxième temps, dire que l'UE soutenait le pluralisme des médias alors que les Grecs voient aujourd'hui des écrans de télévisions noirs au lieu de leur journal d'information habituel ?

La méthode utilisée est celle de patrons voyous. C'est indigne d'un État membre de l'UE qui prétend défendre les valeurs de démocratie et de droits de l'Homme.

* traduction non-officielle, la version anglaise fait foi

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche