Financements extérieurs de l'UE : un rapport dans le bon sens, mais sans illusion

Financements extérieurs de l'UE : un rapport dans le bon sens, mais sans illusion

Explication de vote sur le rapport adopté le 19 avril 2018 par le Parlement européen sur la mise en œuvre de l’instrument de coopération au développement, de l’instrument d’aide humanitaire et du Fonds européen de développement.

Le Parlement européen a adopté un rapport sur la mise en œuvre de l’instrument de coopération au développement (ICD), de l’instrument d’aide humanitaire et du Fonds européen de développement (FED), principal instrument financier de la politique de coopération au développement de l’Union.

L’objectif de ce rapport  est de voir comment ces instruments de financement extérieurs des politiques européennes en matière de coopération, d'aide au développement et d’aide humanitaire.

Plusieurs éléments positifs sont à noter dans ce rapport. 

Le texte demande notamment que l’aide au développement et l’aide humanitaire ne soient pas détournées de leur objectif initial et que leur octroi ne soit conditionné ni respect des objectifs de sécurité, ni aux contrôles aux frontières, ni à la gestion des flux migratoires. Un minimum en l'état actuel des choses.

Le rapport insiste également sur la nécessité de s’assurer du respect des droits de l'homme par les pays bénéficiaires.

Je n’ai de cesse que de dénoncer le détournement des financements européens extérieurs au profit des politiques migratoires sécuritaires et mortifères.

J’ai donc voté en faveur de ce texte même si je sais que c'est un vœu pieux.
 

Texte adopté : http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?type=TA&reference=P8-TA-20...

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche