Glyphosate : une sortie progressive sur 5 ans est insuffisante !

Glyphosate : une sortie progressive sur 5 ans est insuffisante !

Explication de vote sur le rapport adopté par le Parlement européen le 24 octobre 2017 concernant le renouvellement de l'approbation de la substance active glyphosate (Objection au titre de l’article 106)

Le glyphosate, substance principale du Roundup produit par Monsanto, est désormais l’herbicide le plus répandu en Europe.

Depuis 2015, cette substance est classée comme « cancérogène probable » pour l’homme par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC de l'OMS) ; des traces de glyphosate ayant été retrouvées dans l’eau, le sol, les denrées alimentaires et jusque dans le corps humain.

Depuis plusieurs mois, la Commission tergiverse et, sacrifiant le principe de précaution, était prête sous la pression de Monsanto et des agriculteurs à renouveler la licence du glyphosate pour 10 ans supplémentaires.

Il est donc sain que le Parlement européen ait cherché à s'y opposer mais la proposition finalement adoptée, une sortie progressive du glyphosate sur 5 ans, est un compromis biaisé qui ne devrait pas avoir lieu quand pèse un risque sur la santé de la population.

Le texte a même été aggravé en séance plénière car une sortie sur 3 ans avait été adopté en commission ce qui semblait suffisant pour permettre aux agriculteurs de s'adapter.

Considérant qu'il était important de peser sur la Commission, j’ai cependant préféré m’abstenir sur ce texte car le compromis final entre les différents groupes ne m'a pas paru suffisant au regard des risques sanitaires.

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche