Il est inacceptable que des milices privées interviennent en lieu et place des forces étatiques!

Il est inacceptable que des milices privées interviennent en lieu et place des forces étatiques!

Explication de vote

 Les sociétés de sécurité privées se multiplient sous prétexte de pallier des réductions budgétaires et de réduire les couts y compris dans les forces armées. Elles sont régulièrement accusées de violations des droits de l’Homme et mises en cause dans des « incidents y compris mortels », voire mises en cause dans le cadre de crimes contre l’Humanité.

Alors oui, il y a urgence à limiter et encadrer leurs missions tant pour  leurs interventions tant sur le territoire de l’UE que dans le cadre d’opérations dites extérieures et de sanctionner, le cas échéant, leurs donneurs d’ordre.

Ce texte fait le constat des dérives de ces sociétés mais n’en tire guère les conséquences. Il ne condamne pas de façon absolue leur participation à des opérations militaires et les considère au contraire comme un pis-aller. Et il se contente essentiellement d’appuyer les travaux de l’ONU poussant l’adoption d’une législation internationale.

Pour moi, il est inacceptable que des milices privées interviennent en lieu et place des forces étatiques, qu’elles soient militaires ou policières, avec les dérives que l’on sait notamment dans le cadre d’opérations en territoire étranger.

J’ai donc voté contre ce rapport pour le moins ambigu, contradictoire et largement inacceptable.

 

Date du vote : 04/07/2017

Lien vers le texte adopté 

 

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche