Immigration, centres de rétention : le mensonge de Nicolas Sarkozy !

  • strict warning: Declaration of date_handler_field_multiple::pre_render() should be compatible with content_handler_field_multiple::pre_render($values) in /var/www/vhosts/eurocitoyenne.fr/httpdocs/sites/all/modules/contrib/date/date/date_handler_field_multiple.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter_term_node_tid_depth::operator_options() should be compatible with views_handler_filter_in_operator::operator_options($which = 'title') in /var/www/vhosts/eurocitoyenne.fr/httpdocs/sites/all/modules/contrib/views/modules/taxonomy/views_handler_filter_term_node_tid_depth.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_style_default::options() should be compatible with views_object::options() in /var/www/vhosts/eurocitoyenne.fr/httpdocs/sites/all/modules/contrib/views/plugins/views_plugin_style_default.inc on line 0.
Immigration, centres de rétention : le mensonge de Nicolas Sarkozy !

Communiqué de France Terre d'asile jeudi 3 mai - Nicolas Sarkozy s'est laissé aller hier soir à un énorme mensonge en brandissant la lettre que nous a adressé il y a une dizaine de jours François Hollande, en réponse à notre mémorandum pour une autre politique de l’asile et de l’immigration. Mémorandum auquel Nicolas Sarkozy a d’ailleurs lui-même répondu.

Jamais François Hollande n’a écrit ou proposé dans cette lettre, disponible sur notre site, la disparition des centres de rétention, ce que France terre d’asile ne propose d’ailleurs pas (pour lire les lettres des candidats, cliquez ici). Il s’est contenté de rappeler un principe fondamental dans une démocratie  - la rétention doit demeurer l’exception -  la liberté étant la règle. Ce principe fait partie de l’ADN de notre République depuis la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789. Nicolas Sarkozy, ancien avocat, ancien ministre de l’Intérieur donc des libertés publiques et président de la République depuis 2007 donc garant de la Constitution, ne peut l’ignorer.

François Hollande a uniquement souhaité développer les alternatives à la rétention comme l’assignation à résidence, conformément aux recommandations européennes, notamment la directive retour de décembre 2008 qui affirme que d’autres mesures moins coercitives doivent être recherchées. Il a par ailleurs clairement indiqué son opposition au placement d’enfants en centre de rétention, répondant ainsi à la condamnation de la France par la Cour européenne des droits de l’homme en janvier 2012.

Cette manipulation grossière laisse entendre ce que serait un nouveau quinquennat avec Nicolas Sarkozy. Plus que jamais la France et les Français ont besoin d’une vision responsable et apaisée de l’immigration, d’un projet d’intérêts partagés et de rassemblement. C’est celui que nous offre François Hollande.

Pierre HENRY, directeur général de France terre d’asile – 06 03 22 65 25

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche