Journée d’action syndicale européenne le 21 juin : il faut un autre cap à la gouvernance économique européenne

Journée d’action syndicale européenne le 21 juin : il faut un autre cap à la gouvernance économique européenne

Comme lors des précédentes journées d'action européennes, je relaie l'appel de la Confédération européenne des syndicats (CES), cette mobilisation est d'autant plus importante qu'auront lieu la même semaine les débats au Parlement européen sur le paquet gouverance et le sommet européen.

Le Congrès de la Confédération européenne des syndicats (CES) s’est tenu à Athènes du 16 au 19 mai. Il s’est centré sur la gouvernance économique européenne. La CES adresse un message urgent aux décideurs européens en organisant une journée d’action et d’information européenne et nationale le 21 juin prochain. Le message des syndicats européens est clair : Gouverner l’Europe signifie renforcer son modèle social et non l’attaquer.

Le Congrès d’Athènes a unanimement condamné le type de gouvernance économique que l’Union européenne veut imposer. La gouvernance est la question principale actuellement discutée au sein du trilogue institutionnel européen : Commission, Conseil et Parlement. Les mesures qui seront prises affecteront des millions de travailleurs et de citoyens. Bernadette Ségol, Secrétaire générale de la CES a déclaré : « Le mouvement syndical européen entend faire pression et organisera une journée d’action et d’information aux niveaux européens et national, le 21 juin prochain. Nos demandes sont claires :

les progrès obtenus lors du vote de la Commission des Affaires économiques et monétaires du Parlement européen doivent être préservés : l’autonomie des partenaires sociaux doit être assurée particulièrement en ce qui concerne les salaires et leur cadre de négociation ;
 les dépenses publiques en faveur d’investissements durables doivent sortir du carcan budgétaire ;
 la gouvernance économique européenne doit inclure une harmonisation de l’assiette fiscale avec un taux d’imposition minimum pour les entreprises ;
 des Euro-obligations doivent être crées (Eurobonds) pour financer des investissements dans les projets et les réseaux d’infrastructures et de développement européens ; Le Conseil et le Parlement jouent un rôle important dans le processus démocratique européen. Ce rôle doit être préservé. »

Pour la CES, gouverner l’Europe signifie œuvrer pour une Europe plus sociale et solidaire pour tous les citoyens, les jeunes en particulier. La gouvernance économique responsable préconisée par la CES doit être axée sur l’accès à des emplois stables et de qualité, la promotion généralisée de la formation pour tous, des salaires décents, ainsi qu’une protection sociale forte. Le pouvoir d’achat, le niveau des retraites et l’accès à des services sociaux de qualité doivent être défendus et assurés.

 

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche