L’anti humanisme de Marine Le Pen n’est pas un projet de société !

L’anti humanisme de Marine Le Pen n’est pas un projet de société !

Voici un communiqué d'une organisation jusque là plutôt modére mais qui au delà de sa critique des propositions de Marine Le Pen en matière d'immigration, fait plaisir à lire. Il se passe des choses dans le monde associatif. A nous de les entendre.
C'est en tout cas le message que je souhaite continuer à porter dans le Front de gauche et au delà.

Paris, le lundi 14 mars 2011 - Passer des accords bilatéraux avec l’Espagne et l’Italie pour que les marines nationales de ces deux pays repoussent en pleine mer les éventuels migrants repérés sur des rafiots de fortune, voilà la solution radicale inventée par Madame Le Pen en déplacement à Lampedusa pour répondre aux éventuels flux migratoires venus de la rive sud de la Méditerranée. 

Nul doute, sondage en ligne de mire, que cette fois les mêmes qui ne trouvaient rien à redire à ces propos, idiots autant que criminels, déjà tenus il y a un mois, en rupture avec le droit international et avec toute humanité, vont cette fois condamner avec la plus extrême virulence.

Il faut s’en réjouir.

Mais à l’évidence cela ne suffira pas. A tort, l’immigration inquiète une partie de nos compatriotes qui vivent dans la pauvreté ou avec la peur du déclassement sur fond de chômage, de baisse du pouvoir d’achat, de crise du logement. Le Front national a fait commerce de cette situation en désignant des boucs émissaires commodes.

Depuis de trop nombreuses années, un discours officiel omniprésent a savamment entretenu cette inquiétude, trop souvent complaisamment relayée par certains médias. Nous avions dit qu’à ce jeu là l’original serait toujours préféré à la copie. Il faut rompre de toute urgence avec la logique d’affrontement qui est celle de la droite extrême. La question migratoire doit faire partie d’un pacte solidaire pour une nation rassemblée.

Ce pacte doit articuler les sécurités sociales, environnementales, économiques pour toutes celles et ceux, nationaux et étrangers, qui vivent sur notre sol avec la protection de ceux qui se présentent aux frontières communes de l’Union, victimes des totalitarismes et des atteintes à leurs droits fondamentaux. La vraie réponse aux inepties de Marine Le Pen et associés se situe dans la construction de ce projet.

Dans l’immédiat, il convient de rappeler une nouvelle fois que la France n’est pas sous la menace d’un déferlement migratoire et que la priorité est à l’aide aux pays de la rive sud de la Méditerranée, Tunisie et Egypte en tête.

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche